Accueil >> Politique >> Administration >> Cameroun : Retour sur un 20 mai 2015 mouvementé à Ngoyla
lvdd.biz

Cameroun : Retour sur un 20 mai 2015 mouvementé à Ngoyla

Sons et couleurs d’une commémoration impliquant les pygmées dans les tréfonds de l’arrière-pays, à un jet de pierre de la frontière du Congo.

©Eric Martial Ndjomo E.Ι La Voix Des Décideurs l Envoyé spécial à Ngoyla Cameroun- Ngoyla ce mercredi 20 mai 2015, l’heure est aux festivités marquant la 43ème édition de la fête de l’Unité nationale, comme sur tout le territoire camerounais. Mais au-delà d’une simple commémoration, c’est l’image même de la réalité des festivités dans l’arrière-pays (parfois oublié ou peu prise en compte) qui est ainsi manifesté.

La descente de Monsieur Ela, Sous-préfet de l’arrondissement de Ngoyla, lorsqu’il est environ 10h50, marque le début des manifestations. Des manifestations ponctuées, au préalable, par la revue des corps constitués de la localité, et d’un intermède artistique.

Outre les usages préliminaires, le défilé à proprement dit, connait son ouverture par la parade militaire. Une parade dans laquelle la gendarmerie aura occupé les premiers rangs, suivis du corps de la police nationale, ainsi qu’une unité d’anciens combattants. Les autres corps militaires et paramilitaires (douanes, police des frontières, eaux et forêts…) basé à Ntam à la frontière avec le Congo, n’ayant pas pu effectuer le déplacement pour des raisons de logistique quasi indisponible.

Les tout-petits de l’école maternelle de Ngoyla, dans une majesté infantile, ont eu l’insigne honneur de l’ouverture du défilé civil. Une ouverture qui marquait aussi celle du passage des établissements scolaires de l’arrondissement. Puis, suivra le passage des écoles publiques de Mabam, d’Etekessang, de Lamsom et de celui de Ngoyla avec ses trois carrés dont la particularité reposait sur l’approche genre. Leurs ainés du Lycée de Ngoyla, avec dispositif de deux carrés du Club Santé et Environnement, marqueront l’attention sur des valeurs d’un environnement sain et protégé, pour une santé préservé chez les individus. Ces derniers seront suivis du Lycée technique de la localité.

Les associations et organisations tant politique que nenni, ont-elles aussi marqué de leur empreinte les festivités de la 43ème fête de l’Unité à Ngoyla. Les militants du RDPC, sont les premiers à marquer le pas au rythme de la fête. L’association de la Première Dame, prendra le relais, suivi des Femmes dynamiques, de l’association Confiance de Ngoyla, de l’association Nkul-Beti, de l’association Zenga Melem, de l’association Voix Unies d’Etekessang, de Espoir, Entente de Ngoyla, du Centre pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme en vue de son Développement etc.

La présence remarquable de la communauté Baka, en toute fierté, dans les rangs des défilants, se passe de tout commentaire. Elle aura témoigné de la parfaite intégration de ce peuple autochtone, dans les affaires de la commune. Elle qui compte quatre conseillers municipaux.

La 43ème fête de l’Unité nationale à la place des fêtes de Ngoyla, s’est achevée sur une prestation sportive du Club Budo Karaté de la localité.

Réplique(s) d’Etoudi

La résidence du Sous-préfet, comme cela est le cas au Palais de l’Unité, a été le théâtre de la communion unitaire post défilé. Les corps constitués s’y sont retrouvés, une heure après le départ de la place des fêtes.

La récidive, le sera en soirée, en la résidence de Madame le Maire de Ngoyla. Une foule considérable y aura fait le déplacement. Des convives de toutes les classes et de toutes les obédiences. Même les voisins venus du Congo deux jours avant ces festivités ont eu droit de cité en cette demeure de ralliement des populations. Un ralliement qui appelle à davantage d’amour du terroir et de ces fils.

A Propos De Ismael Tchonang

Notifications

Genève : Le nouveau Représentant permanent du Swaziland présente ses lettres de créance

Avant cette nomination, M. Mnisi était, de 2010 à 2015, Ambassadeur et Représentant permanent du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »