Accueil >> Politique >> Election >> Centrafrique : Les raisons de la cinquième visite de Laurent Fabius
rfi.fr

Centrafrique : Les raisons de la cinquième visite de Laurent Fabius

En deux ans seulement le ministre français des Affaires Etrangères est annoncé pour une cinquième fois en République centrafricaine. Que va-t-il faire à Bangui ?

@ Josiane l La Voix Des Décideurs – Selon un communiqué du Quai d’Orsay diffusé par l’Apo et parvenu hier à notre rédaction, Laurent Fabius se rendra à Bangui le 13 juillet 2013 et à Addis-Abeba où il participera à la 3e conférence internationale sur le financement du développement.

En Rca, il sera question pour lui d’apporter « aux autorités centrafricaines un message d’amitié et de solidarité », de renouveler le « soutien à Mme Catherine Samba-Panza, chef de l’État de la transition et fera le point avec elle sur le processus électoral, qui doit être mené à bien avant la fin de l’année. »

Dans le cadre des préparatifs des prochaines élections, la France entend aider financièrement la RCA. Au cours de sa visite, le ministre « signera une convention d’aide budgétaire globale pour un montant de 8 millions d’euros avec le Premier ministre, M. Kamoun, dont une part significative servira à financer la préparation des élections ».

Bien plus, « saluera les troupes de l’opération Sangaris et rendra hommage au travail de stabilisation conduit depuis fin 2013, en appui d’abord aux forces déployées par l’Union africaine, puis aux casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) », apprend-on de ce communiqué.

Pour ce qui concerne l’étape d’Addis-Abeba, Laurent Fabius, accompagné d’Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie, prendra part à la 3e conférence internationale sur le financement du développement, organisée après celles de Monterrey (Mexique) en 2002 et Doha (Qatar) en 2008 comme le précise ledit communiqué.

A Propos De Ismael Tchonang

Notifications

Portrait de Dilma Rousseff et Park Geun-Hye, deux femmes chefs d’Etat destituées pour corruption

Citées dans des affaires de corruption , Dilma Rousseff et Park Geun-Hye , ces leaders …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »