Accueil >> Politique >> Election >> Congo Brazza : Le FROCAD et l’IDIC dénoncent les irrégularités lors de la Présidentielle 2016

Congo Brazza : Le FROCAD et l’IDIC dénoncent les irrégularités lors de la Présidentielle 2016

D’après ces deux entités, bon nombre de Congolais n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes électorales et n’ont pu exercer leur droit de vote.

©Lucien Embom I La Voix Des Décideurs – Selon la Communication du 21 mars 2016 faite par les Plateformes Politiques FROCAD-IDIC, le scrutin présidentiel du 20 mars 2016 s’est déroulé sur l’ensemble du territoire de façon chaotique. Les listes électorales provisoires, devenues définitives ont été affichées le jour du vote. Le processus électoral doit être assaini et rendu transparent. Tous les Congolais en âge de voter devraient être inscrits sur les listes électorales. La période de réclamation n’a pas été prise en compte. Les numéros indiqués sur les cartes d’électeurs ne correspondaient pas toujours à ceux portés sur les listes électorales.

Le Front Républicain pour le Respect de l’Ordre Constitutionnel et pour l’Alternance Démocratique (FROCAD) et de l’Initiative pour la Démocratie au Congo (IDC), soutiennent qu’il  en est de même des bureaux de votes. De nombreux incidents ont émaillé le déroulement du scrutin. Dans les casernes militaires, les candidats n’ont pas eu de représentants. De nombreux agents de la force publique ont été surpris en flagrant de fraude. Ils ont voté avec des ordres de mission de complaisance. Le FROCAD et l’IDC ont incité les populations en âge de voter à s’inscrire massivement sur les listes électorales.

Mouvimat Ibouanga Loundou a déclaré : « Le mal du Congo, c’est Denis Sassou Nguesso, un homme sous influence, coupable de haute trahison pour bradage des ressources du pays a des puissances étrangères, détournements, meurtres, violations des libertés. Nous n’avons pas le choix de combattre l’injustice, juste celui des armes et nous n’avons que des mots et une plume contre la puissance d’un état criminel, illégitime, vassal de la Françafrique… » Dans la déclaration du Collectif des Partis de l’Opposition Congolaise du 05 janvier 2016, il a été signalé que le scrutin du 21 mars 2016 devait valider une constitution non votée par le peuple le 06 novembre 2015.

A Propos De Ismael Tchonang

Notifications

Genève : Le nouveau Représentant permanent du Swaziland présente ses lettres de créance

Avant cette nomination, M. Mnisi était, de 2010 à 2015, Ambassadeur et Représentant permanent du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »