Les militants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais ont renouvelé leur soutien au président national, lors d’un meeting organisé le 24 mars 2015 au Cercle Municipal d’Awae où il a été revelé que près de 6000 cartes ont été déjà placées sur les 12000 visées.

@Lucien EmbomlLa Voix Des DécideursLes militants de la Mefou et Afamba-Est se sont retrouvés pour célébrer le trentième anniversaire du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais sous le thème : « Le RDPC 30 ans au service du Cameroun et toujours plus lion dans la promotion de la paix, de l’unité, de la démocratie et du progrès». Même comme la célébration du trentième anniversaire du parti de la flamme était placée sous le signe de la lutte contre Boko Haram, on a constaté une grande mobilisation des autorités administratives, des responsables politiques, des chefs traditionnels et des militants RDPC de la Mefou et Afamba-Est.

D’ailleurs, le Cercle Municipal de la ville d’Awae s’est s’avéré trop étroit pour accueillir tout ce beau monde. Les présences de Joseph Claude Abena (président de la Section RDPC Mefou et Afamba-Est et délégué du Comité Central), de Jean Dieudonné Mah (président de la Commission Communale), de Gabriel Ateba Bikoula (président OJRDPC / Mefou et Afamba-Est), de Madame Abanda (présidente OFRDPC /Mefou et Afamba-Est), de Joseph Alain Etoundi (sous-préfet de l’arrondissement d’Awae), de Charles Mvondo (expert en politique) des maires d’Awae, d’Olanguina et d’Edendzouen ont été d’une importance capitale.

30 ans de parcours dans l’unité et la paix

Les militants RDPC dans la Mefou et Afamba-Est, sont solidaires du président Paul Biya, de l’Armée Camerounaise et des populations de l’Extrême-Nord, victimes des exactions de la secte terroriste Boko Haram. Selon le maire d’Edendzouen, 30 ans c’est l’âge de la maturité. En principe, la célébration du trentième anniversaire du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais devait être l’occasion d’une grande fête. Mais la situation sécuritaire qui prévaut à l’Extrême-Nord est préoccupante. C’est pour cette raison que la hiérarchie du parti a prescrit la modestie.

Cette attitude de compassion montre que le Cameroun est un et indivisible. Le magistrat municipal d’Olanguina durant son intervention, a souligné que la célébration de l’an 30 du RDPC est une occasion idoine de remercier Dieu pour les progrès accomplis. Notamment la paix et l’unité nationale durant les trois décennies de parcours. Si tous les Camerounais restent unis, la guerre contre le terrorisme sera gagnée. Et cela appelle à plus d’ardeur au travail. La Mefou et Afamba-Est est derrière son président national Paul Biya parce qu’un chef qui n’a pas le soutien de son peuple ne peut pas se sentir aimé.

Aider Paul Biya à terrasser Boko Haram

Les populations de la Mefou et Afamba-Est vivent en parfaite harmonie. Qu’elles soient allogènes ou autochtones, ont pour seul objectif l’unité du Cameroun. Charles Mvondo qui a commenté la circulaire du 10 mars 2015 relative au trentième anniversaire du RDPC, a précisé que ce n’est pas pour rien que les festivités ont été lancées dans le chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord. Pour lui, le souci de préserver l’unité nationale a présidé le choix de la ville de Maroua. Le président OJRDPC de la Mefou et Afamba-Est dans son propos, a souligné que la démocratie, l’unité et le progrès ne sont pas valables si la sécurité n’est pas assurée. Gabriel Ateba Bikoula a dit que les jeunes du parti doivent prêter main forte au président Paul Biya pour terrasser la secte terroriste Boko Haram. Ce sont les jeunes qui sont appelés à relever les défis de demain. Ils ont le devoir de se montrer solidaires et unis. Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais fait des efforts remarquables en matière de promotion des jeunes et des femmes. Les jeunes doivent faire preuve de patience. Dans son discours, Madame Abanda a invité tous ses camarades à soutenir le président national. La présidente OFRDPC de la Mefou et Afamba-Est pense que ce soutien va permettre à Paul Biya de vaincre Boko Haram.

5600 cartes de militants placées dans la Mefou et Afamba-Est

Jean Dieudonné Mah a déclaré que l’unité est nécessaire pour que le progrès soit effectif. Le président de la Commission Communale croit qu’il ne faut pas échafauder une unité de façade. Car l’ennemi profite le plus souvent de la division pour frapper. Joseph Claude Abena en sa qualité de chef de la délégation du Comité Central, en clôturant le bal des allocutions a précisé que 5600 cartes de militants ont été placées dans la Mefou et Afamba-Est. Des efforts restent à faire pour que le cap de 12000 cartes soit atteint. Sa section est un creuset de la démocratie. Les militants s’expriment en toute liberté et sans censure.

En tant que soldats de la démocratie, tous les militants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais doivent acheter les cartes. C’est pour eux, une opportunité de prouver leur attachement aux idéaux d’unité, de progrès et de démocratie. Il faut signaler que les opérations de placement des cartes se déroulent normalement. Les fils et filles de la Mefou et Afamba-Est, sont appelés à les acheter pour que le moment, venu la moisson soit abondante. La célébration du trentième anniversaire du RDPC à Awae s’est achevée par une motion de soutien et d’encouragement à l’endroit du président national Paul Biya.

Facebook Comments
PARTAGER
Article précédentCentrafrique : Les raisons de la cinquième visite de Laurent Fabius
Article suivantSouleymane Ndéné Ndiaye se désolidarise de Wade
Journaliste d'Investigations, il est Fondateur et Directeur de Publication de La Voix Des Décideurs qui accorde une de choix au développement d'une communication pour promouvoir les initiatives , la créativité locale et les valeurs positives de l’Afrique pour le monde et celles du monde pour l’Afrique. Pluridimensionnel, ce diplômé en Leader en Gestion des conflits électoraux est spécialiste en Marketing Digital soucieux du développement multi-sectoriel des pays africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here