Sur haute instruction de Yaoundé, des cadres de l’Ambassade du Cameroun basée à Addis-Abeba se sont rendus au Kenya pour recenser leurs compatriotes sollicitant des passeports.

©La Rédaction I La Voix Des Décideurs Les nombreuses plaintes de la colonie camerounaise du Kenya ont motivé la descente sur le terrain des diplomates camerounais. Nos concitoyens éprouvent des difficultés énormes à se faire établir des pièces officielles. Bon nombre d’entre-eux ont du mal à prouver leurs origines camerounaises. Pour délivrer un passeport en bonne et due forme, la Mission Express de Nairobi a élaboré des critères. Chaque ressortissant camerounais devait présenter une carte nationale d’identité ou un acte de naissance authentique. Sur la base de ces critères, beaucoup de Camerounais vivant au Kenya n’ont pas été servis. Cette situation a engendré des cris et des grincements de dents.

Nos frères résidant au pays d’Uhuru Kenyatta et dans les environs n’ont jamais bénéficié des services administratifs de qualité. Selon des informations dignes de foi,  des Camerounais se sont fait établir des cartes nationales d’identité, des actes de naissance et des passeports portant le sceau des autres pays pour éviter les foudres des autorités kényanes. Tous les étrangers ne disposant pas de cartes de séjour sont taxés de clandestins et même expulsés du Kenya. Les documents frauduleusement obtenus par les Camerounais leur attribuent malheureusement d’autres nationalités. A chaque contrôle, on les prend pour des ressortissants congolais ou gabonais. La Mission de Nairobi n’a pas tenu compte de cette réalité.

De l’avis d’un membre de la communauté camerounaise du Kenya, les attentes n’ont pas été comblées. La communication autour de cette mission a lamentablement échoué. Il nous est revenu que les responsables de la Cameroon Diaspora Kenya (CDK) n’ont pas été directement associés à l’opération. Pourtant cette association qui regroupe la plupart des Camerounais établis au Kenya dispose d’une force de mobilisation exceptionnelle. Grâce à son action, des centaines de Camerounais ont assisté récemment au concert de Ben Decca à Nairobi. Signalons que l’artiste musicien sawa s’est produit sur invitation spéciale de la CDK à l’occasion de la Fête de l’Unité du Cameroun. C’était la première que l’étoile de la chanson camerounaise s’offrait en spectacle au Kenya.

Durant le spectacle, le président fondateur Cédrick Penda Moukoko de la Cameroon Diaspora Kenya a annoncé que son association a initié la collecte de l’effort de guerre contre Boko Haram. D’autres associations regroupant des Camerounais du Kenya peuvent participer à cet élan patriotique. Ceux qui estiment avoir été marginalisés ou ignorés par la Mission Express de Nairobi gardent toujours espoir. Ils souhaitent que les diplomates camerounais effectuent une seconde descente sur le terrain. Par le biais des audiences foraines, la portion des mécontents va considérablement diminuer. L’ouverture des enquêtes pourrait aussi apporter la lumière sur ces certains dossiers. Il n’y a pas plus triste que la perte de nationalité.

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here