Accueil >> Politique >> Législation >> Gabon: Quand le soutien à Jean Ping fait tomber des têtes
gabonlibre.com

Gabon: Quand le soutien à Jean Ping fait tomber des têtes

Ayant exprimé son soutien à Jean Ping , Aimé Nzamba suspendu de l’UPG. Le secrétaire politique à la mobilisation de l’Union du peuple gabonais (UPG – Loyaliste) est sous le coup d’une mesure disciplinaire, jusqu’à sa comparution devant le commissariat général à l’éthique et à la discipline.

Il lui est reproché d’avoir invité les militants à soutenir la candidature à la présidentielle de l’ancien président de la commission de l’Union africaine.

Le porte-parole adjoint de l’Union du peuple gabonais (UPG – Loyaliste) a récemment annoncé la suspension du secrétaire politique à la mobilisation. Il est reproché à Aimé Nzamba de s’être autorisé une déclaration au nom du parti sur TV+, le 12 septembre 2015. En clair, il lui est fait grief d’avoir gelé ses activités militantes depuis plus de deux mois et surtout de s’être unilatéralement engagé à appeler les militants de l’UPG à soutenir la candidature de Jean Ping à l’élection présidentielle de 2016.

«Le bureau exécutif informe les militantes et militants de l’UPG que la question de la candidature de Jean Ping ou de toute autre personnalité du Front de l’opposition pour l’alternance ne figure pas dans son agenda actuel conformément à la notre d’orientation n°028/Pdt-Cab», a assuré le porte-parole adjoint de l’UPG, soulignant l’étonnement et l’indignation du bureau exécutif de ce parti face à cette déclaration qui émane d’un de ses membres qui, depuis plusieurs mois, pour des raisons «inavouées», s’est volontairement mis en marge des activités partisanes.

Aimé Nzamba devra comparaître devant le commissariat général à l’éthique et à la discipline, en application des statuts et du règlement intérieur de l’UPG. «Le bureau exécutif exhorte les militants à la vigilance et se réserve le droit de soumettre tout militant coupable d’acte d’indiscipline à des sanctions conformément aux statuts et règlement du parti», conclut Lyly Menvola N’Nang.

Source: Gabonreview

 

A Propos De Ismael Tchonang

Notifications

Genève: La nouvelle représentante permanente du Botswana présente ses lettres de créance

Avant cette nomination, Mme Molokomme était, de 2005 à 2016, Procureur général du Botswana, après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »