Accueil >> Politique >> Paix-Sécurité-Conflits >> Mauritanie : Idriss Déby rappelle la position ferme de l’ Afrique sur la question palestinienne

Mauritanie : Idriss Déby rappelle la position ferme de l’ Afrique sur la question palestinienne

Le Président en exercice de l’Union Africaine a aussi invité les dirigeants arabes à œuvrer pour le raffermissent des liens entre leurs pays et ceux de l’ Afrique le 25 juillet 2016 lors du 27e sommet de la ligue arabe à Nouakchott.

© Marcien Essimi ı La Voix des Décideurs – «La crise économique et financière mondiale, la baisse drastique des prix des matières premières et en particulier du pétrole commandent également à l’Afrique et au Monde arabe une concertation permanente. Mieux, les potentialités de l’Afrique et les moyens du Monde Arabe pourraient être mis ensemble pour raffermir davantage la coopération afro-arabe, déjà marquée et facilitée par les liens historiques et les affinités culturelles et linguistiques. Je voudrais ici inviter les investisseurs arabes à mettre à profit cette proximité pour s’intéresser davantage à l’Afrique dont le potentiel humain et les opportunités économiques pourraient être bénéfiques pour nos espaces respectifs. »

Voilà une déclaration forte du président tchadien, Idriss Deby Itno lors de son intervention à l’ouverture des travaux de ce sommet dit de «l’espoir» présidé par le président du pays hôte Mohamed Ould Abdel Aziz qui salué l’intervention de l’Union africaine en Somalie aux côtés des forces somaliennes avant d’inviter « les rois, émirs et Chefs d’Etat des pays membres, à l’unité et à la solidarité en vue du règlement pacifique des crises, palestiniennes, libyennes, syriennes et yéménites.»

Le président en exercice de l’Union Africaine Idriss Déby Itno s’est voulu plus clair devant 21 dirigeants des 22 pays membres de la ligue des Etats arabes, ceux des autres ensembles, présents ou représentés, réunis au palais de congrès de Nouakchott pour discuter sur les questions relatives à l’action arabe commune et aux défis sécuritaires et socio-économiques à savoir : la reforme structurelle de la ligue arabe, la lutte contre le terrorisme, l’intégration économique, la question palestinienne, l’autosuffisance alimentaire arabe, l’agenda de développement de la femme zone arabe pour l’après 2015 et la stratégie arabe pour la population et le développement humain durable 2030.

Poursuivant son propos, n’a pas hésité d’inviter les dirigeants arabes à s’investir dans la résolution des conflits qui menacent la paix et la stabilité dans les différentes régions après avoir déclaré : « L’Afrique ne serait pas tout à fait l’Afrique sans le Monde arabe et le Monde Arabe ne serait pas ce qu’il est sans l’Afrique.»

Deby pour la paix en Lybie et Somalie

« La résolution des conflits qui menacent la paix et la stabilité dans nos régions est une urgence absolue qui doit focaliser toute notre attention », a-t-i lancé à l’endroit des décideurs arabes appelés comme lui, à « investir pour vaincre cette tragédie et redonner l’espoir et le sourire » aux populations.

Soulignant que l’Union Africaine est préoccupée au plus haut point par « les crises libyennes et somaliennes, dont l’onde de choc a atteint plusieurs Etats du Continent ». Le Président Deby invite les Libyens et Somaliens à la réconciliation. Pour lui, la réconciliation est la seule condition pour mettre un terme aux terribles souffrances des peuples libyen et somalien. Et ne pourra être possible si la ligue des Etats arabes chante d’une même avec l’Union africaine pour ramener les belligérants à la raison.

L’Afrique reste ferme sur le cas palestinien

S’agissant de la question palestinienne, le président de l’Union africaine Idriss Déby Itno a réitéré à la ligue arabe la position de l’Afrique. « L’Afrique et le Monde Arabe ont depuis longtemps une cause commune, c’est la question palestinienne. Sur cette question, la position du Tchad et celle de l’Afrique n’ont pas changé. Nous sommes pour la relance du processus de paix israélo-palestinien, pour la création d’un Etat palestinien indépendant, souverain et viable. Nous demeurons fermement opposés à l’occupation des territoires palestiniens. » A-t-il déclaré.

Notifications

Genève : Le nouveau Représentant permanent du Swaziland présente ses lettres de créance

Avant cette nomination, M. Mnisi était, de 2010 à 2015, Ambassadeur et Représentant permanent du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »