Accueil >> Méditation >> L’Iman Baba Moussa parle des mérites du mois de Muharram et son jeûne
Iman Baba Moussa, du Complexe Islamique de Tsinga
Iman Baba Moussa, du Complexe Islamique de Tsinga

L’Iman Baba Moussa parle des mérites du mois de Muharram et son jeûne

Louange à Allah…Suite à quoi ! Nous voici dans un grand mois béni, il s’agit du mois d’Allah Mouharram, premier des mois de l’année hégirienne et l’un des mois sacrés auquel Allah l’Exalté a dit : « Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze mois dans la prescription d’Allah, le jour où il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés, telle est la religion droite, ne faites pas du tort à vous-même… »  Sourate 9 Verset 36. Abi Bakrata (qu’Allah l’agrée) rapporte du Prophète (à lui le salut et la paix) qui dit : « L’année compte douze mois, trois qui se suivent sont sacrés, Zoul Qa’da, zoul Hidj-dja et Muharram et Radjab qui se trouve entre Djoumaada et Cha’bane ».

Rapporté par Boukhari. Mouharram a été appelé ainsi parce qu’il est un mois sacré et pour confirmer son aspect sacré. Et la parole d’Allah dites précédemment : « ne faites pas du tort à vous-même… ». C’est-à-dire dans ces mois sacrés les péchés sont plus graves que dans d’autres mois. Ibnou Abbas rapporte d’après cette parole d’Allah « ne faites pas du tort à vous-même ». C’est-à-dire dans tous les mois, puis il a fait une exclusivité pour les quatre mois qu’il a faits d’eux sacrés et il a magnifié leur aspect sacré, il a prescrit que les péchés commis dans ces mois sont plus grave et les bonnes œuvres plus récompensées.
Katada rapporte du verset suivant : « ne faites pas du tort à vous-même ».

L’injustice commise pendant les mois sacrés est plus grave que l’injustice commis dans d’autres mois, même une injustice commise à tout moment est énorme mais Allah magnifie dans ses ordres ce qu’Il veut. Allah a choisi des amis intimes parmi ses créatures, Il a choisi parmi les anges des Messagers, et parmi les hommes des Messagers, Il a choisi parmi les paroles son évocation, Il a choisi sur la terre les Mosquées, Il a choisi parmi les mois Ramadan et les mois sacrés, il a choisi parmi les jours le Vendredi, Il a choisi parmi les nuits celle de Laylatoul Qadri (la nuit du destin), magnifiez donc ce qu’Allah a magnifié, les gens dotés de raison et de jurisprudence magnifient ce qu’Allah a magnifié. Fin de citation du commentaire d’Ibnou Kassir (qu’Allah lui fasse miséricorde).

Il a été rapporté le mérite de la multiplication des jeunes surérogatoires dans le mois de Mouharram ce qu’a rapporté Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée) qui dit : Le Messager d’Allah (à lui le salut et la paix) a dit : « Le meilleur jeune après celui du mois de Ramadan c’est celui du mois d’Allah Mouharram, et la meilleure prière après celle obligatoire c’est la prière nocturne ».

Rapporté par Mouslim. Et sa parole : (Le mois d’Allah) la corrélation du mois avec Allah est une corrélation de magnificence. Qari’ dit : « Ce qui apparait c’est qu’il s’agit de tous le mois mais il a été authentifié que le Prophète (à lui le salut et la paix n’a jamais jeûner un mois entier en dehors du mois de Ramadan ». Ce Hadith exhorte à beaucoup jeûner dans le mois de Mouharram mais pas tout le mois. En ce qui concerne le mérite du jeune du jour de Achoura, la majorité des savants sont d’accord que le jour de Achoura c’est le dixième jour de Mouharram, et par rapport à son mérite, il y a ce qu’a rapporté Ibnou Abbas qui dit : « Je n’ai pas vu le Prophète (à lui le salut et la paix) rechercher le mérite d’un jour de jeune plus que autre sauf ce jour, le jour de Achoura ». Le Prophète (à lui le salut et la paix) a dit : « Le jeune du jour de Achoura j’espère qu’il effacera (les péchés) de l’année passée ».

C’est certes une grâce d’Allah sur nous de nous donner par un seul jour de jeune la rémission d’une année entière de péché, Allah est le détenteur d’une grâce immense. Il faut faire la différence d’avec les juifs en ce jour. Ibnou Abbas (qu’Allah les agrée) rapporte : Le Prophète (à lui le salut et la paix) est arrivé à Médine, il a vu que les Juifs jeûnaient le jour de Achoura, il a dit : Qu’est-ce que c’est ? Ils ont dit : ça c’est un jour pieux, c’est le jour dans lequel Allah a fait triompher les enfants d’Israël de leur ennemi et Moïse a jeûné ce jour. Il a dit : Je suis plus en droit de Moïse que vous, il a jeûné et a ordonné de jeûner ».

Rapporté par Boukhari. Sa parole : ça c’est un jour pieux, c’est le jour dans lequel Allah a fait triompher les enfants d’Israël de leur ennemi. Dans une variante de Mouslim il est dit : « C’est un grand jour qu’Allah a fait triompher Moise et son peuple et a noyé Pharaon et son peuple ». Et sa parole : Moise l’a jeûne, Mouslim a ajouté dans sa version : « En signe de remerciement à Allah et nous allons le jeûner ».
Dans la version de Boukhari il dit : « Nous le jeûnons en le magnifiant ». Le jeune du jour d’Achoura était connu même dans la période antéislamique avant l’envoie Prophétique, il a été authentifié qu’Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit : « Les gens de la période antéislamique le jeûnait ».
Qourtoubi dit : Peut-être que les Qouraych s’appuyaient sur ce jeune par rapport à la législation de ceux qui sont passé comme Abraham (à lui le salut et la paix), il a été authentifié que le Prophète (à lui le salut et la paix) le jeûnait pendant qu’il était encore à la Mecque avant qu’il ne fasse l’hégire vers Médine, lorsqu’il a effectué l’hégire à Médine, il a trouvé que les Juifs le fêtait, il les a interrogés au sujet de la cause, ils lui ont répondus comme cela a été dit précédemment dans le Hadith et a ordonné de diverger avec qu’eux en évitant de prendre ce jour comme jour de fête comme cela est venu dans le Hadith d’Abou Moussa (qu’Allah l’agrée) qui dit : « Le jour d’Achoura était considéré par les juifs comme un jour de fête ».

Dans une variante il est dit : « Les Juifs magnifiaient le jour de Achoura et ils le considéraient comme jour de fête ». Et dans une variante il est dit que les Juifs de khaybar prenaient ce jour comme un jour de fête et ils faisaient porter les bijoux et les insignes à leurs femmes. Et le Prophète (à lui le salut et la paix) a dit : « Vous, jeûnez-le ». Rapporté par Boukhari. Afin de diverger d’avec les Juifs, le Prophète (à lui le salut et la paix nous a recommandé de jeûner un jour avant, il s’agit du neuvième jour de Achoura.

Abdullah ibnou Abbas (qu’Allah l’agrée) a rapporté : « Lorsque le Messager d’Allah (à lui le salut et la paix) a jeûné le jour de Achoura et a ordonné de le jeûner, ils ont dit : o Messager d’Allah, c’est un jour magnifié par les Juifs et les Chrétiens, et le Messager d’Allah (à lui le salut et la paix a dit : L’année prochaine s’il plait à Dieu nous jeûnerons le neuvième jour. Il dit : Avant l’arrivée de l’année prochaine, le Messager d’Allah (à lui le salut et la paix) est décédé ». Rapporté par Mouslim. L’Imam Ac-chafi-i et ses partisans ainsi que Ahmad, Ishaq et autres ont dit qu’il est préférable de jeûner le neuvième et le dixième jour ensemble parce que le Prophète (à lui le salut et la paix a jeûné le dixième jour et a fait l’intention de jeûner aussi le neuvième jour.

Certains érudits disent qu’il se pourrait que la cause de jeûner le neuvième avec le dixième jour c’est pour éviter de ressembler aux juifs qui ne jeune que le dixième jour seul. Imitez votre Prophète, jeûnez et mettez en pratique la Sunna en jeûnant le dixième ainsi que le neuvième jour.
Louange à Allah, Suite à quoi ! Serviteurs d’Allah, le mois de Muharram est entré le Dimanche 02 Octobre 2016 correspondant au 1er Muharram de l’an 1438 H donc le jour de Achoura c’est le Mardi 11 Octobre correspondant au 10 Muharram de l’an 1438 H, et le Lundi sera le neuvième jour et Mercredi sera le onzième jour. Serviteurs d’Allah, le jeune d’Achoura chez la plupart des savants a trois degrés, le degré le plus bas c’est de le jeûner seul (c’est-à-dire le dixième jour seul), le degré au-dessus de celui-là c’est de jeûner le neuvième et le dixième, et au-dessus de ceux-ci c’est de jeûner le neuvième le dixième et le onzième (c’est-à-dire trois jours d’affilé).
Plus le jeune est multiplié dans Muharram, plus c’est meilleur et plus bien. Il incombe de s’éloigner des innovations dans ce mois glorieux, certaines personnes le prenne comme moment de fêtes dans lequel ils font des cérémonies, cela n’est pas permis, et certaines le prenne comme moment des funérailles, de lamentation, du frappage des poitrines, de se frapper les épées sur les têtes, de déverser les sangs, de mettre des chaines sur les cous, tout cela constituent des laides innovations interdites qui n’ont rien à voir avec l’Islam, l’Islam désapprouve ces pratiques et leurs innovateurs. Allah est le plus Miséricordieux envers ses serviteurs pour les ordonner de châtier leurs corps avec de telles pratiques laides et horribles, nous implorons d’Allah l’immunité et la santé.
Venez chers frères et sœurs à l’adoration d’Allah dans ce mois glorieux comme Allah le veut et l’agrée, et soyons en conformité avec la Sunna de l’élu (SAW), Nous implorons Allah de nous guider sur les chemins de la paix et qu’Il nous enrichisse d’œuvrer par ce qu’Il agrée, et qu’Il nous aide à l’évoquer, à lui être reconnaissant et à être du nombre e ses meilleurs serviteurs et notre dernière invocation est louange à Allah le Seigneur de l’univers.

 

©Iman Baba Moussa,  du Complexe Islamique de Tsinga , Yaoundé

Notifications

ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

Canada – Fusillade dans une mosquée de Sainte-Foy : la Sûreté du Québec confirme la mort de 6 personnes

Stupeur à Québec . Dans ce qui est qualifié d’acte terroriste, au moins deux hommes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »