[tweet]    Tsipora Aurore Prince Agbodjan, est avocate franco-togolaise devenue juive israélienne.  Loin de l’Afrique, son cœur bat toujours pour son Togo, terre d’origine. Son feu père ayant gardé la nationalité togolaise, elle a pu l’obtenir.

© Marcien Essimi l La Voix Des Décideurs – Née à Paris, Tsipora Aurore Prince Agbodjan  a fait à toutes ses études de Droit en France, y compris l’Ecole d’Avocats.  Elle est titulaire d’un DESS et d’un DEA en droit international des affaires. Après avoir travaillé pour un Cabinet d’Avocats en France, son talent la conduira à la Mission des Nations Unies au Tchad (MINURCAT) où  elle sera recrutée. Quelques années plus tard,  occupant des postes importants elle mettra son expérience au profit des sociétés internationales Aggreko, Accenture et Shearman & Sterling).  Un parcours  qui  lui a permis d’accumuler une expérience juridique internationale avérée.

[Google]   Aujourd’hui, lla diplômée de l’université de Paris X Nanterre et de Bourgogne  est basée en Israël où elle a fondé le Cabinet d’Avocats International reconnu par les Barreaux français et israélien dénommé Prince A. Law. Le cabinet Prince A. Law   est dédié aux échanges commerciaux entre Israël et l’Afrique.

Si  pour certains, son installation à Jérusalem est étonnante, elle  est pour d’autres non seulement  une illustration du dynamisme de la diaspora africaine au féminin mais  aussi  et surtout un exemple  de réussite d’intégration d’une afro-française en Israël.

Dans une interview accordée au journal panafricain La Voix Des Décideurs, Tsipora Prince Agbodjan évoque les raisons de sa conversion au judaïsme. En se prononçant  sur  les violations faites à la  femme et celles faites à l’homme par la femme, elle apprécie le niveau la valorisation des compétences  de la femme africaine, dévoile ses projets pour « opérateurs économiques togolais et africains » avant d’appeler les « Gabonais à beaucoup de sérénité »face  à  la crise postélectorale.

LIRE EN INTEGRALITÉ SON INTERVIEW

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here