Accueil >> Politique >> Paix-Sécurité-Conflits >> L’Onu dévoile les raisons secrètes de la présence des mercenaires étrangers en RCA
Anton Katz, Expert en droits de l’homme - Source photo: un.org
Anton Katz, Expert en droits de l’homme - Source photo: un.org

L’Onu dévoile les raisons secrètes de la présence des mercenaires étrangers en RCA

Selon un expert onusien en fin de mission,  les mercenaires étrangers présents en RCA viennent de ses voisins et sont à la recherche des  ressources naturelles.

  Je fais un don  Je dénonce

© Marcien Essimi Ι La Voix Des Décideurs – L’Onu a prescrit la prise des « mesures urgentes pour dissuader les mercenaires et les combattants étrangers  afin de prévenir de nouvelles violences en République Centrafricaine.

C’est la principale recommandation qu’a formulée le Groupe de travail des Nations Unies sur les mercenaires à l’endroit du gouvernement centrafricain appelé à contrer « à contrer de toute urgence la menace des mercenaires et des combattants étrangers qui ont rejoint des groupes armés locaux afin d’éviter une nouvelle escalade de la violence dans le pays. »

« Nous avons reçu des informations selon lesquelles des mercenaires et des combattants étrangers en provenance de pays voisins, notamment du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Soudan, ont rejoint des groupes armés, principalement les Seleka, provoquant chaos et destruction », a affirmé l’expert en droits de l’homme Anton Katz à la fin de la visite du Groupe de travail * en RCA.

Selon lui, plus de 500 mercenaires et combattants étrangers demeurent en RCA aujourd’hui et ont profité de la fragilité actuelle du pays pour s’enrichir à travers des activités criminelles.

Anton Katz  souligne par la suite que leur présence continue compromet gravement le droit des Centrafricains à l’autodétermination et menace la stabilité du pays.

Un communiqué du Bureau des Nations-Unies de Genève arrivé à  la rédaction de La Voix Des Décideurs cette matinée  précise que les richesses naturelles telles que le diamant, l’or, l’uranium et le pétrole représentent une motivation pour ces combattants tout comme « la perception des taxes illégales prélevées à la population, ainsi que le vol, le pillage, le trafic et la contrebande de marchandises sont devenus une source de revenus pour ces acteurs. »

La présence de la « Lord Resistance Army » inquiète

La présence des combattants n’est pas la seule inquiétude de ce Groupe de travail inquiet «  au sujet de la présence de la « Lord Resistance Army » (LRA) qui a provoqué une recrudescence de la violence dans le sud-est du pays ces derniers mois ».

Majoritairement  composée d’Ougandais et des membres provenant du Soudan, de la RDC et du Niger, la LRA a déjà procédé à l’enlèvement des centaines personnes, notamment des enfants qui deviennent des soldats. Sur le terrain ce groupe a soumis, selon les experts de l’Onu, « de nombreuses femmes à la violence sexuelle et à l’esclavage, entre autres atrocités. Leur présence a aggravé la situation sécuritaire dans le pays ».

Patricia Arias, membre du groupe d’experts a déclaré :
« Nous demandons au Gouvernement de donner la priorité à la protection des civils contre les groupes armés».  Et de rencherir : « Nous l’exhortons à poursuivre le renforcement des forces de sécurité nationales et le renforcement des mécanismes judiciaires pour lutter contre les menaces des groupes armés ainsi que contre le problème de l’impunité qui prévaut. »

Les anciens membres de la Séléka embauchés

En encourageant à le Gouvernement à assurer la protection des témoins et des victimes qui souhaitent participer aux procédures judiciaires contre les auteurs de violations des droits, les experts onusiens  ont relevé l’exploitation des ressources naturelles attirent souvent des acteurs armés étrangers.

C’est pourquoi, selon M. Katz, «  il est essentiel que le Gouvernement  mette en place un système pour sécuriser ces sites et un mécanisme transparent pour gérer ces ressources ». Ce dernier dit avoir reçu des informations selon lesquelles une entreprise a embauché d’anciens membres Séléka pour un salaire élevé afin de protéger un site pétrolier dans le nord du pays.

En rappel, depuis le début du conflit en 2013 plus de  5.000 morts ont été enregistrés, 380.000 personnes déplacées, 450.000 réfugiés dans les pays voisins, environ 6.000 femmes victimes de violence sexuelle et près de 10.000 enfants recrutés de force comme enfants soldats.

A Propos De Admin I La Voix Des Décideurs

La Voix Des Décideurs est magazine Panafricain d'Investigations, d'Analyses et d'Informations en texte et multimédia sur l'actualité africaine et internationale. *CONTACTEZ-NOUS Pour toutes vos préoccupations : Informations, couverture médiatique, publireportage, interview, diffusion, lettre ouverte, droit de réponse, publicité, partenariat, critique, dénonciation ou suggestions contactez-nous aux : +237 242 685 205 / 693 522 550 /676 821 111 E-mail: lavoixdesdecideurs.com ou redaction@lavoixdesdecideurs.biz

Notifications

rca-armee-washinton-reforme

Washington pourrait contribuer à la réforme de l’armée de la RCA

Les autorités américaines sont prêtes à soutenir Bangui dans le chantier de reforme de l’armée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »