[facebook]  [Google] [pinterest] [tweet]  Je fais un don au journal

Le  Mouvement pour la  Renaissance  du Cameroun de l’ancien ministre Maurice Kamto exige la démission du Ministre camerounais des  Transports, Edgar Alain Mebe  Ngo’o dans une  déclaration sur  les catastrophes dramatiques qui frappent le Cameroun  datant du 22 octobre 2016.

Voici quelques extraits choisis de cette déclaration :

«… L’argent des péages qui est collecté quotidiennement n’est manifestement pas affecté à sa finalité officielle qui est d’assurer l’entretien routier.

« Malgré tous les moyens dont disposent les autorités pour recouper une information, vendredi 21 octobre 2016 à 13 heures, le ministre des Transports, interrogé par Emmanuel ATANGANA sur les ondes du «Tam-tam  du président de la République» (dixit Charles NDONGO, DG de la CRTV), a osé déclarer : “Je profite de votre antenne pour apporter un démenti formel et solennel à une information qui circule sur les réseaux sociaux. Il n’y a pas eu déraillement de train aujourd’hui entre Yaoundé et Douala. Je vous invite à nous aider à combattre la désinformation à travers les réseaux sociaux”.

Edgar Alain Mebe Ngo’o, Ministre camerounais des Transports

« M. ATANGANA, en propagandiste obséquieux a répondu: “Excellence Monsieur le Ministre ce sera fait avec plaisir”. Toujours au journal radio du «Tam-tam du président de la République», le même ministre des Transports a expliqué que ce sont ces informations qui, selon lui, circulent faussement sur les réseaux sociaux qui ont causé le déraillement du train au lieu annoncé par avance par les adversaires du pouvoir.

« Devant cette grossière tentative de manipulation de l’opinion par le Gouvernement, au mépris scandaleux de la douleur et des souffrances des familles éprouvées, le MRC estime que le ministre concerné n’a pas d’autre choix que de démissionner ou d’être démissionné immédiatement. De même, la décence commande que les propagandistes Emmanuel ATANGANA et Madeleine SOPPI KOTTO, celle qui est venue se moquer de la douleur et de la souffrance des Camerounais au journal de 20 heures, présentent au minimum leurs excuses aux familles éprouvées et à l’ensemble du peuple camerounais.

[ads1]

Maurice Kamto, Président du MRC – Source Photo: Lebledparle.com

« C’en est trop! Les Camerounais ne peuvent pas financer depuis des décennies, par une redevance obligatoire dite “redevance CRTV”, des medias dits de service public qui se font pour spécialité la désinformation du peuple camerounais et se moquent à ce point des tragédies qui le frappent. On se souvient que cette même CRTV avait annoncé sans aucune honte ni état d’âme que les six morts tués par les forces de l’ordre en 1990 à Bamenda lors du lancement d’un parti politique de l’opposition étaient victimes de piétinements de la foule. Ces criminels mensonges d’Etat doivent cesser…»

[ads2]

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here