Accueil >> Dernière Infos >> Cameroun : Christopher Fomunyoh remercie les populations d’Eséka et le corps médical
Dr Christopher Fomunyoh Fomunyoh face à la presse

Cameroun : Christopher Fomunyoh remercie les populations d’Eséka et le corps médical

Le Dr Christopher Fomunyoh l’a fait au terme de son périple humanitaire marqué par la remise des dons de plusieurs natures aux accidentés du déraillement ferroviaire internés dans plusieurs formations hospitalières et le recueillement au lieu du drame dans la ville d’Eséka.

© Marcien Essimi ǀ La Voix Des Décideurs – « Ensemble, faisons le geste qui sauve ! Donnons notre sang pour sauver des vies.»  L’humaniste Christopher Fomunyoh, affecté par le drame ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eséka qui a fait plusieurs dizaines de morts, des centaines de blessés et des dégâts matériels énormes, a répondu à cet appel citoyen  en faisant don de son sang le 28 octobre 2016 à Yaoundé  pour contribuer à sauver des  victimes en manque de sang.

Le même jour, le Président de la fondation Fomunyoh, sera accueilli par la suite par le Directeur de l’Hôpital Central de Yaoundé, Dr Pierre Joseph Fouda qui,  assisté de son staff, a reçu des dons  destinés à plusieurs dizaines d’accidentés internés dans cette formation sanitaire.

  Je fais un don

Après entretien entre les deux hommes et remise des dons constitués entre autres d’eau, de sardine, de papier, de lait et sucre, le directeur de l’HCY  remerciera la Fondation Fomunyoh  et conduira le donateur et sa délégation au chevet des sinistrés qui se sont sentis réconfortés et ont remercié le philanthrope.

De la reconnaissance des bénéficiaires

« Merci  à la Fondation pour le geste de solidarité », a exprimé vivement une sinistrée estropiée avant d’ajouter : « Je pensais que nous étions seuls ». Et au Dr Christopher Fomunyoh de lancer  à l’endroit des accidentés : «…Vous n’êtes pas seuls ».

Entretien avec le Directeur de l’HCY

Cette séquence sera suivie par une visite au centre des Urgences de Yaoundé. Ici, après échanges avec les dirigeants, le Dr Christopher Fomunyoh   procédera aussi à la remise des dons à une douzaine de bénéficiaires ayant salué « le geste de cœur » du donateur qui leur a offert des paquets constitués entre autres d’eau, de sardine, de papier, de lait et de sucre.

Le 29 octobre 2016, le Docteur Christopher Fomunyoh s’est rendu à Eséka pour un recueillement.

Sous le contrôle des autorités administratives locales, le Dr Christopher Fomunyoh ira au l’Hôpital de District d’Eséka pour remercier et réconforter le personnel médical dirigé par le médecin chef Eric Evengue.

Visite à l’Hôpital de District d’Eséka

Au lieu du drame situé à près d’une demi-dizaine de kilomètres de la gare Eséka, le Dr Christopher Fomunyoh a déposé une gerbe de fleurs naturelles en mémoire de nos compatriotes ayant perdu leur vie avant une prière chrétienne et musulmane.

Dépôt d’une gerbe de fleurs naturelles au lieu du drame
Prière chrétienne
Prière musulmane

 

« Nous saluons et remercions  les populations d’Eséka, les mototaximen qui ont apporté un premier secours à nos compatriotes sinistrés ; l’ensemble du personnel médical du Cameroun notamment les professionnels de la santé qui se sont impliqués de près ou de loin pour sauver la vie à nos compatriotes. Je pense à ceux de l’Hôpital d’Eséka, de l’Hôpital de Yaoundé, du Centre des Urgences de Yaoundé et ceux de l’Hôpital Laquintinie », a déclaré le Docteur Christopher Fomunyoh.

A la suite de cet exercice, le Président de la Fondation Fomunyoh s’est confié à la presse.  « Nous saluons et remercions  les populations d’Eséka, les mototaximen qui ont apporté un premier secours à nos compatriotes sinistrés ; l’ensemble du personnel médical du Cameroun notamment les professionnels de la santé qui se sont impliqués de près ou de loin pour sauver la vie à nos compatriotes. Je pense à ceux de l’Hôpital d’Eséka, de l’Hôpital de Yaoundé, du Centre des Urgences de Yaoundé et ceux de l’Hôpital Laquintinie », a déclaré le Docteur Christopher Fomunyoh.

Rappelons que quelques après l’annonce de cet accident ferroviaire, le Docteur  Christopher Fomunyoh a exprimé ses « condoléances les plus attristées à toutes nos  familles qui sont en larme ».

 

Dr Christopher FOMUNYOH répond à deux questions

« Les populations d’Eséka et le corps médical  méritent nos encouragements et notre soutien »

Au terme de votre périple humanitaire aux côtés des sinistrés d’Eséka, vous avez eu les échos sur l’attitude des populations à la suite de l’accident. Qu’est-ce qui vous avez le plus apprécié dans leur réaction ?

Dr Christopher Fomunyoh Fomunyoh face à la presse - Photo: © La Voix Des Décideurs
Dr Christopher Fomunyoh Fomunyoh face à la presse – Photo: © La Voix Des Décideurs

D’après ce qui m’a été relaté par certains habitants comme par le corps médical et les autorités d’Eséka, la spontanéité et le dévouement avec lesquels les populations ont répondus à l’accident ont permis de sauver beaucoup de vies et de limiter les dégâts. Le personnel médical a réagi dans les minutes qui suivaient et, avec le concours de la population d’Eséka, a pu donner les premiers soins qui sont en matière de gestion des désastres, les moments les plus déterminants de survie des victimes.

Nous devons saluer à sa juste valeur cet esprit d’humanisme et de solidarité nationale lancé par les actes posés par les populations d’Eséka, et qui devrait permettre au pays de rebondir, comme aux victimes encore hospitalisés de se rétablir.

Et ce qu’il vous a marqué au niveau des hôpitaux ? Avez-vous un  message ?

A l’Hôpital Central et au Centre des Urgences de Yaoundé, comme à l’hôpital de district d’Eséka, j’ai trouvé un personnel médical remarquable – très accessible et aussi disponible et compréhensible par rapport aux victimes et leurs familles directes, comme à l’égard des compatriotes qui viennent exprimer leur sympathie et leurs encouragements. J’ai beaucoup d’admiration pour ces compatriotes qui tout en vivant le choc comme nous autres, se mettent toujours au travail pour sauver les vies et soigner les hospitalisés.

Ils méritent nos encouragements et notre soutien, car ils continuent de vivre le drame au quotidien et le vivront jusqu’à ce que le dernier malade soit déchargé de leurs soins. Comme me l’a dit le directeur de l’Hôpital Central de Yaoundé, le Professeur Pierre Joseph Fouda, « c’est difficile de redonner le sourire à quelqu’un qui l’a perdu. » J’espère que l’abondance de nos remerciements et de la reconnaissance nationale au personnel médical dans les 34 centres hospitaliers de Yaoundé, Douala et Edéa dans lesquels sont internés les blessés d’Eséka permettra à ce personnel et aux hospitalisés et leurs familles de retrouver le sourire perdus depuis le 21 octobre.

 

 

A Propos De Admin I La Voix Des Décideurs

La Voix Des Décideurs est magazine Panafricain d'Investigations, d'Analyses et d'Informations en texte et multimédia sur l'actualité africaine et internationale. *CONTACTEZ-NOUS Pour toutes vos préoccupations : Informations, couverture médiatique, publireportage, interview, diffusion, lettre ouverte, droit de réponse, publicité, partenariat, critique, dénonciation ou suggestions contactez-nous aux : +237 242 685 205 / 693 522 550 /676 821 111 E-mail: lavoixdesdecideurs.com ou redaction@lavoixdesdecideurs.biz

Notifications

CLX fait une nouvelle acquisition pour poursuivre sa croissance

CLX poursuit sa stratégie de croissance ambitieuse avec l’acquisition de Dialogue Group. Cette dernière acquisition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »