L’élection surprise de Donald Trump à la Maison Blanche continue de faire des vagues aux Etats-Unis. Cette fois, près de 150 personnes qui protestaient contre la victoire du candidat républicain ont été interpellées à Los Angeles.

La police de Los Angeles a interpellé samedi matin près de 150 participants à une action de protestation illégale qui a dégénéré en désordres dans le centre-ville, annonce le quotidien The Los Angeles Times.

Selon le journal, près de 3 000 personnes se sont rassemblées vendredi soir pour protester contre l’élection de Donald Trump au poste de président américain.

A minuit, les manifestants se sont dirigés vers l’Hôtel de ville et ont investi le Grand Park, ignorant les injonctions de la police qui leur demandait de se disperser. Les policiers ont alors cerné le parc et commencé à procéder à des interpellations.

Selon les images prises lors du rassemblement, la foule criait « Nous sommes tous des immigrés », protestant de cette manière contre la rhétorique de Trump concernant la politique en matière de l’immigration. Indignées par la victoire inattendue du candidat républicain à l’élection présidentielle, des milliers de personnes ont manifesté pour la troisième nuit consécutive dans plusieurs villes des États-Unis.

Ce sont les villes de Miami, de New York, de San Francisco, d’Atlanta, de Philadelphie et de Portland qui ont rassemblé le plus de protestataires.

En savoir plus: sputnik

[ads1]

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here