C’était en Côte d’Ivoire à l’occasion de la célébration de la 20e édition la Journée Nationale de la Paix (JNP), le 15 novembre 2016, articulée autour du thème : « une école citoyenne au service de la paix ».

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire et chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Mme Aïchatou Mindaoudou, a invité les élèves à être des «citoyens fiers de construire et servir la paix en Côte d’Ivoire ». C’était à l’occasion de la célébration de la 20e édition la Journée Nationale de la Paix (JNP), le 15 novembre 2016, articulée autour du thème : « une école citoyenne au service de la paix ».

C’est dans la ville de Bongouanou située à 150 km au nord-ouest d’Abidjan dans la région du Moronou que le Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes a organisé l’édition 2016 de la JNP placée sous l’égide du Premier Ministre de la Côte d’Ivoire, M Daniel Kablan Duncan.

Plusieurs membres du Gouvernement, des représentants des institutions, des Représentants du Corps diplomatique, des élus et des cadres de la région, des chefs traditionnels et chefs religieux ainsi que de nombreux élèves ont assisté à l’évènement.

« le vœu que l’école citoyenne au service de la paix puisse produire des têtes bien faites, de futurs leaders qui auront pris exemple sur leurs ainés ayant déjà inscrits la culture de la paix, du pardon et de la réconciliation dans leurs comportements quotidiens et dans l’éducation des jeunes », a  formulé la chef de l’ONUCI.

[ads1]

Dans son allocution Mme Mindaoudou a salué cette initiative de la Côte d’Ivoire. Elle a indiqué que « cette journée revêtait pour l’ONUCI un sens particulier, car une opération de maintien de la paix a pour vocation d’accompagner un pays à retrouver la paix et à la maintenir. La chef de l’ONUCI a également formulé « le vœu que l’école citoyenne au service de la paix puisse produire des têtes bien faites, de futurs leaders qui auront pris exemple sur leurs ainés ayant déjà inscrits la culture de la paix, du pardon et de la réconciliation dans leurs comportements quotidiens et dans l’éducation des jeunes ».

Parrain de la cérémonie, le Premier Ministre, Daniel Kablan Duncan, a souhaité qu’une place plus importante soit consacrée à l’enseignement de la culture de la paix à l’école. Il a remercié les Nations Unies et les partenaires pour leur appui constant.

Monsieur Ehui Tanoh Felix, Maire de la Commune de Bongouanou, s’est dit «honoré par le choix de la ville qu’il administre ».

Plusieurs arbres pour la paix ont été plantés pour immortaliser cette journée.

© La Voix Des Décideurs en partenariat avec l’Apo

[ads1]

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here