Accueil >> Afrique >> Bénin : L’ACA veut aider le pays à mobiliser 15 milliards de dollars d’investissements
benin

Bénin : L’ACA veut aider le pays à mobiliser 15 milliards de dollars d’investissements

L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) compte aider le  Bénin à attirer 15 milliards de dollars d’investissements d’ici à 2021.

© La Voix Des Décideurs en partenariat avec l’Apo – Le Bénin est un pays en pleine ascension dirigé par un président nouvellement élu et issu du monde des affaires, M. Patrice Talon. La semaine dernière, le Président a lancé un programme de cinq ans, aligné sur l’horizon à 2030 du Bénin, qui accorde une place centrale aux partenariats public privé (PPP). Le programme déploie une stratégie visant à attirer 15 milliards de dollars d’investissements et à stimuler la croissance de toutes les couches de l’économie d’ici à 2021.

Pour exprimer son soutien, le PDG de l’ACA George Otieno, a rencontré le Président au sujet du plan d’action quinquennal du gouvernement, afin de définir des moyens concrets grâce auxquels l’ACA pourrait aider le Bénin à atteindre son objectif, notamment en exploitant environ 760 millions de dollars d’investissements issus du portefeuille de projets actuel de l’ACA. Ces projets portent sur l’énergie renouvelable, la fabrication, l’industrie agroalimentaire, les investissements en faveur des petites et moyennes entreprises (PME) et sur le problème d’emprunt obligataire du gouvernement.

« Nous sommes venus au Bénin pour apporter notre soutien. Les relations que l’ACA entretient avec ses partenaires gouvernementaux sont de loin notre bien le plus précieux. Être à l’écoute de nos pays est indispensable pour construire des partenariats basés sur la confiance. Ainsi, suite à notre réunion avec le Président, nous sommes convaincus de pouvoir faire de grandes choses ensemble en faveur du développement du pays », a indiqué George Otieno, PDG de l’ACA.

« Nous sommes venus au Bénin pour apporter notre soutien. Les relations que l’ACA entretient avec ses partenaires gouvernementaux sont de loin notre bien le plus précieux. Être à l’écoute de nos pays est indispensable pour construire des partenariats basés sur la confiance. Ainsi, suite à notre réunion avec le Président, nous sommes convaincus de pouvoir faire de grandes choses ensemble en faveur du développement du pays », a indiqué George Otieno, PDG de l’ACA.

Encouragé par des indicateurs montrant que 40 % de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté et que le Bénin occupe le 166ème rang sur 177 concernant l’indice de développement humain, le Président compte sur le secteur privé pour développer des PPP prospères. Pour attirer les investisseurs, il compte également instaurer un système de gouvernance ouvert et transparent.

Dans une déclaration faite peu de temps après sa nomination, le Président a souligné qu’il était urgent d’aborder des réformes politiques, la restructuration de l’économie nationale et le renforcement de la fibre sociale afin de rétablir la confiance du public et la crédibilité du pays.

« En tant qu’institution africaine, l’ACA a conscience de l’environnement difficile dans lequel beaucoup de nos gouvernements travaillent. C’est là que nous pouvons faire la différence, car nous comprenons les risques encourus et les manières de les atténuer. Le Bénin n’est pas différent. Nous sommes ici pour fournir un certain confort aux investisseurs », a ajouté M. Otieno.

Pendant le séjour de quatre jours de l’ACA au Bénin, la société s’est entretenue avec plusieurs ministres et a organisé un atelier pour les agences gouvernementales afin d’expliquer les avantages de ses produits. Ceux-ci incluent l’octroi de garanties aux fournisseurs et aux acheteurs d’offres du gouvernement. Avec ces garanties en place, le Bénin peut attirer les meilleurs marchandises et services possibles, afin de favoriser ses efforts en matière de développement. L’ACA peut également aider le gouvernement à diminuer son niveau d’endettement en offrant des garanties aux investisseurs à la place des garanties publiques coûteuses et indisponibles.

En 2013, le Bénin est devenu le premier pays d’Afrique de l’Ouest à rejoindre l’ACA, une institution panafricaine qui fournit des produits d’assurance sur les risques commerciaux, politiques et financiers.

La Côte d’Ivoire devrait finaliser son adhésion au début de l’année 2017. Pour ses prochaines adhésions, l’ACA s’intéresse aux autres grandes économies ouest-africaines : le Ghana, le Nigeria et le Sénégal.

L’ACA en bref

L’ACA a été fondée en 2001 par des États africains pour couvrir les risques commerciaux et les investissements des entreprises menant des activités en Afrique. L’agence couvre les risques politiques, les cautionnements, les crédits commerciaux et la violence politique, le terrorisme et le sabotage. Depuis 2015, l’agence couvre plus de 21,5 milliards de dollars (13 000 milliards de FCFA) de transactions et d’investissements dans toute l’Afrique dans des secteurs tels que l’industrie agroalimentaire, l’énergie, les exportations, le logement, la fabrication d’infrastructure, les mines et les télécommunications. L’ACA est l’une des institutions les mieux notées d’Afrique, grâce au renouvellement en 2016 de sa notation « A » en matière de solidité financière et de crédit de contrepartie, octroyée par Standard & Poor’s.

Notifications

Atiku Abubakar -restructuring-nigerian-federation

Atiku Abubakar analyzes calls for restructuring of the Nigerian federation

Invited on 6 March 2017 to the annual conference of Professor Ademola Popoola, Faculty of …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »