Accueil >> Afrique >> Christopher Fomunyoh : «Le Cameroun, notre pays saigne…Il est temps que la guérison commence
cff1

Christopher Fomunyoh : «Le Cameroun, notre pays saigne…Il est temps que la guérison commence

Ces propos ont été tenus par le Dr Christopher Fomunyoh le 16 décembre  2016 dans la ville de Kumba où il a plaidé pour un dialogue sincère et honnête sur la question des revendications des Avocats, Enseignants et étudiants , été  désigné notable à titre honorifique de la communauté « Bafwa »  et « Man of the Year 2016 ».

Après les échanges en matinée avec les autorités administrative, municipale et traditionnelle à l’instar du deuxième adjoint préfectoral de Kumba qui a rassuré sur le  retour au calme habituel dans la ville, le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Kumba, Nkelé Ngoh et le Fun Ndoki Mukété, le Président de la Fondation Fomunyoh  est revenu sur  les événements tragiques qui ont eu lieu dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du pays depuis le 21 novembre à Elong Garden Hotel.

C’était devant une assistance de plus 300 personnes  venues des quatre coins du Cameroun et de l’étranger pour prendre part à la double  cérémonie de  son adoubement comme notable de « Bafwa » de Bakassi et la remise de son Prix de Man of the Year par l’hebdomadaire bilingue « The Scoop News paper ».

Au cours de son allocution, Christopher Fomunyoh, a exprimé sa profonde tristesse après  la violence qui a entrainé  des pertes en vies humaines dans la ville de Kumba lors de ces événements.

« Le Cameroun, notre pays saigne, quoique lentement. Certains concitoyens font mal, et d’autres très mal ; il est temps que la guérison commence.  A tous les niveaux, du plus élevé de l’Etat jusqu’à l’homme ou la femme de la rue, chacun doit avancer et démontrer, en mots et en actes authentiques et sincères, le leadership et la lucidité afin que cette guérison puisse s’effectuer. »

« Mon cœur s’étreint, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles endeuillées. En tant que nation, nous devons apprendre à dire à nos concitoyens que votre douleur est notre douleur. Nous le ressentons comme vous le faites, et nous nous efforcerons de consolider et de vous consoler  pendant ces moments difficiles. Ceux qui sont en position de force doivent tourner le dos aux actes de violence contre des citoyens innocents, sans armes et respectueux de la loi. Nous devons éviter de créer un environnement qui récompense la brutalité, l’impunité et la conduite non professionnelle qui sont tous des inconvénients du 21e siècle », a-t-il-déclaré.

 « Le Cameroun, notre pays saigne, quoique lentement. Certains concitoyens font mal, et d’autres très mal ; il est temps que la guérison commence », a-t-il observé  dans son propos.

Pour lui,  « A tous les niveaux, du plus élevé de l’Etat jusqu’à l’homme ou la femme de la rue, chacun doit avancer et démontrer, en mots et en actes authentiques et sincères, le leadership et la lucidité afin que cette guérison puisse s’effectuer. »

« Nous devons faire preuve de sincérité, par des paroles et des actes, des expressions d’espoir et d’optimisme quant à l’avenir, et de notre capacité de guérir et de conduire la Nation vers une vision et une destinée », appelle Dr. Chritopher Fomunyoh qui,  selon Larry Essong, Directeur de la Publication  de The Scoop Newspaper, « est une icône de l’humanitaire ». Une opinion partagée par des femmes de l’association « Bakassi Women ». « Christopher Fomunyoh est un homme qui aime les hommes », ont-elles reconnu dans l’un de leurs chants  quelques heures avant  l’appel des jeunes de la ville de Kumba qui  ont chanté pour la Paix et l’Unité Nationale au Cameroun.

 

  REACTION DE…

Dr Christopher Fomunyoh face à la presse

« J’ai espoir qu’il y aura un dialogue sincère »

c10  Dans mon discours, j’ai fait allusion aux événements douloureux. Ces événements qui ont commencé de manière pacifique  et ont très vite dégénéré à des actes de violence causant des dégâts y compris les pertes en vies humaines. Et j’ai marqué mon désarroi et ma consternation de voir qu’au 21e  siècle on ne puisse  pas se parler, dialoguer et qu’on arrive à des  confrontations qui ont conduit à la perte des vies humaines.

En même temps, j’ai marqué l’espoir que  les acteurs, les têtes mieux posées  vont mieux se concerter, qu’il y aura un dialogue sincère et honnête pour qu’on puisse ensemble trouver les voies de sortie. Ça c’est le message que je voudrais transmettre à tous mes compatriotes sur l’ensemble du territoire national.

Évènement en images

 cff3

cff4

c14

c9

c14

 

Notifications

L'affiche annonçant l'exposition

Sénégal : Ngaye Meckhé accueille la grande exposition de El SY

La capitale de l’artisanat, Ngaye Meckhé , abrite une des plus grandes expositions d’art jamais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »