Accueil >> Politique >> Paix-Sécurité-Conflits >> Côte d’Ivoire : les mutins s’emparent de plusieurs villes
© Flickr/ jbdodane

Côte d’Ivoire : les mutins s’emparent de plusieurs villes

Les militaires mutinés se sont emparés de plusieurs villes en Côte d’Ivoire. Le ministre de la Défense tente une médiation avec les mutins.

Vendredi soir, un groupe de militaires démobilisés a pris sous son contrôle des dépôts d’armes avant de s’emparer de la totalité de Bouaké, deuxième ville du pays. Depuis lors, le mouvement de contestation s’est étendu aux villes de Daloa et Daoukro (centre), Korhogo et Odienné (nord).

Selon les témoins, les mutins sont bien équipés et contrôlent à l’heure actuelle plusieurs routes importantes. Ils réclament le paiement de primes, des augmentations de salaires, des promotions plus rapides dans la hiérarchie et des logements, rapporte l’AFP. Le ministère ivoirien de la Défense a appelé les militaires révoltés à rentrer dans leurs casernes, après quoi le ministre Alain-Richard Donwahi s’est rendu à Bouaké pour tenter de désamorcer la crise.

Aux dernières nouvelles, Le président ivoirien Alassane Ouattara  n’a pas hésité de céder aux revendications des soldats à l’origine de mutineries.

« A tous les soldats de regagner leurs casernes pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme », a  demandé Alassane Ouattara aux révoltés.

Lors d’une  de ses sortie télévisée, Alassane Ouattara  a indiqué avoir pris en compte les demandes relatives « aux primes et à l’amélioration des conditions de vie ». « A tous les soldats de regagner leurs casernes pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme », a-t-il demandé aux révoltés.

En rappel, en novembre 2014, une vague de protestation de soldats ivoiriens, déclenchée par le non-paiement des arriérés de soldes, est partie de Bouaké pour s’étendre à Abidjan et d’autres villes. Bouaké est également connue pour être la capitale de la rébellion qui contrôlait le nord du pays lorsqu’il était coupé en deux entre 2002 et 2011. La rébellion était favorable à l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara, alors que le sud était tenu par les forces loyales à l’ex-président Laurent Gbagbo.

Sputnik / La Voix Des Décideurs

Abonnez-vous au flux RSS de  La Voix Des Décideurs  pour ne rien rater du meilleur des actualités africaine et internationale grâce à notre sélection quotidienne  en cliquant  sur ce lien.

Notifications

Genève : Le nouveau Représentant permanent du Swaziland présente ses lettres de créance

Avant cette nomination, M. Mnisi était, de 2010 à 2015, Ambassadeur et Représentant permanent du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »