Accueil >> Politique >> Election >> France – Primaire à gauche : ce qu’il faut retenir du débat Hamon-Valls

France – Primaire à gauche : ce qu’il faut retenir du débat Hamon-Valls

Le Mercredi  soir 25 janvier 2017, Manuel Valls et Benoît Hamon se sont affrontés lors du dernier débat de la primaire à gauche. Qui a été le plus convaincant, quelle vision ont-ils du travail, quels sont leurs propositions… en clair, que fallait-il retenir de ce débat?

Manuel Valls et Benoît Hamon, finalistes de la primaire organisée par le PS, étaient face à face mercredi soir pour le dernier débat avant le second tour de dimanche. Que fallait-il retenir?

Benoît Hamon et les 32 heures de travail

Le candidat arrivé en tête du premier tour de la primaire dimanche dernier a de nouveau évoqué son projet de réduction du temps de travail.

“Moi ce que je propose, c’est qu’en contrepartie de baisse de cotisations sociales patronales, il y ait des accords de réduction de temps de travail.”

Puis, l’ancien ministre de l’Education a détaillé son projet. Ce dernier souhaite des accords d’entreprises. En d’autres termes, il ne veut pas baisser la semaine à 32h, mais favoriser la réduction du temps de travail, sans réduction de salaire.

“Ces accords se feront dans le cadre de la démocratie sociale, et aboutiront parfois à des forfaits de jours RTT, parfois à une semaine de 4 jours, parfois aux 32 heures, via des accords qui seront signés par les partenaires sociaux”, a-t-il expliqué.

Valls fait du… Montebourg

A la traîne dans les sondages, l’ancien Premier ministre a tenté de draguer l’électoral d’Arnaud Montebourg. En effet, Manuel Valls a repris un des slogans de son ancien rival, tout en envoyant une pique à Benoît Hamon.

“Je suis le candidat de la feuille de paie. Je ne veux pas que mon ami Benoît Hamon se retrouve à être le candidat de la feuille d’impôt”, a-t-il lancé. 

Face à Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg voulait encadrer les salaires des grands patrons et mettre en place une mutuelle publique. Il avait alors lancé: “Je suis le candidat du travail, de la feuille de paie, de la quittance de loyer.”

Valls veut un “Erasmus africain”

Moment carte blanche: pendant une minute trente, l’un et l’autre ont pu choisir un sujet dont ils voulaient parler. “Ma carte blanche, c’est l’Afrique de toutes les couleurs, car c’est notre avenir” lance Manuel Valls. Aussi, le maire d’Evry a annoncé “un Erasmus entre l’Afrique et l’Europe” mais aussi une aide au développement doublée.

“Demain, l’Afrique, c’est davantage d’habitants, de nouvelles énergies, une population jeune”, a lancé l’ancien maire d’Evry, précisant qu’il faudrait trouver un autre nom, au programme “Erasmus”, et qu’il pense déjà à celui de “Senghor”, du nom de Léopold Sédar Senghor, ancien poète et président du Sénégal.

Do you speak English?

Les candidats ont ensuite été invités à répondre à quelques questions des spectateurs. L’un d’eux a voulu en savoir plus sur leur niveau en anglais.

“Do you speak English”, demande alors l’un des journalistes. “Yes, répond Benoît Hamon. “Fluently?”, “Yes” rétorque le candidat avant d’ajouter “ça veut dire couramment”. “My English is very bad” répond Manuel Valls. “mais mon espagnol est très bon”, ajoute-t-il dans la langue de Shakespeare.

Sur le plateau, la gêne des candidats est perceptible. En tout cas, un des téléspectateurs aurait pu les aider: Edward Swoden, le lanceur d’alerte.

L’Américain réfugié en Russie a, en effet, suivi attentivement le débat de la primaire de la gauche. Et ce dernier semble avoir clairement choisi son camp. Il n’a retweeté que les messages en faveur de Benoît Hamon.

Benoît Hamon plus convaincant

Avec cet ultime débat, le sondage d’opinion donne, une fois encore, Benoît Hamon plus favorable. Les deux finalistes ont incarné deux lignes bien distinctes. Et, après plus de deux heures de débats, les téléspectateurs jugent que le plus convaincant des deux est Benoît Hamon, selon une étude de l’institut Elabe.

Le député des Yvelines devance Manuel Valls avec 60% des téléspectateurs convaincus contre 37% en faveur de l’ancien maire d’Evry. Sur les sympathisants de gauche, c’est également Benoît Hamon qui l’emporte, par 61% des téléspectateurs interrogés, contre 36 pour Manuel Valls.

Source: BFMTV

Notifications

Source photo : ccb.ca

France: Le premier ministre canadien Justin Trudeau annoncé au Mémorial national de Vimy

Le premier ministre canadien Justin Trudeau se rendra en France du 8 au 10 avril 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »