Accueil >> Société >> Réligion >> Canada – Fusillade dans une mosquée de Sainte-Foy : la Sûreté du Québec confirme la mort de 6 personnes
ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL
ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

Canada – Fusillade dans une mosquée de Sainte-Foy : la Sûreté du Québec confirme la mort de 6 personnes

Stupeur à Québec . Dans ce qui est qualifié d’acte terroriste, au moins deux hommes armés ont fait feu à la Grande mosquée de Québec, dans le secteur de Sainte-Foy, dimanche soir, peu avant 20h. Il y aurait six morts et huit blessés.

Vers 00h50, la Sûreté du Québec de Québec a confirmé le nombre de victimes et a mentionné que deux suspects avaient été arrêtés.

Mohamed Al Yangui, président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), qui n’était pas sur place où moment du drame, avait évoqué plus tôt le chiffre de cinq morts et de plusieurs blessés.

 La fusillade a eu lieu soit pendant soit juste après la prière d’Al Isha, la dernière des cinq prières quotidiennes musulmanes.

Selon un témoignage recueilli par Le Journal, une des victimes aurait été tuée alors qu’elle tentait de désarmer un assaillant. Deux suspects de la fusillade ont été arrêtés, a confirmé la police de Québec.

Comme l’enquête était toujours en cours tard dimanche soir, on n’a pas voulu dire s’il y avait d’autres suspects.

Selon des sources policières, la fusillade est enquêtée comme un acte terroriste et les corps policiers impliqués ont déclenché une procédure appelée Structure Gestion Policière contre le Terrorisme, qui a été mise sur pied depuis l’attentat à Saint-Jean-sur-Richelieu. Dans les faits, c’est la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et son Équipe intégrée de la sécurité nationale qui va enquêter et interroger les suspects et déterminer le mobile.

La Sûreté du Québec (SQ) va s’occuper des communications et établir un poste de commandement en soutien pour ramasser des infos du public.

Selon TVA Nouvelles, un des suspects se serait rendu et la police aurait saisi au moins un AK-47 en sa possession.

Vers 21h30, des familles musulmanes accouraient sur les lieux, en panique, à la recherche de leurs proches. Le périmètre de sécurité était tellement large que les gens devaient souvent se contenter de regarder la mosquée de loin en passant des coups de fil pour tenter d’avoir des nouvelles.

Autres témoignages

Un témoin, qui n’a pas voulu s’identifier, a indiqué ceci au Journal. «Mon père était à l’intérieur. Ils sont entrés après la prière, quand tout le monde discute ensemble. Certains avaient déjà quittés, mais il restait beaucoup de gens.». Selon lui, «c’est totalement gratuit. Tous ces gens-là n’avaient rien fait. Absolument rien. Des innocents. Jamais j’aurais pensé que ça nous arriverait ici à Québec. J’ai toujours senti que j’étais en sécurité, mais ce soir je me pose des questions.»

Une autre source a précisé ceci. «À cette heure le samedi, des enfants suivent des cours ici. Hier (samedi) j’étais là avec mes petits. C’est incroyable de s’en prendre à des gens qui n’ont rien demandé comme ça (…) J’essaie de joindre mon ami qui était ici ce soir. Je n’ai aucune réponse et je suis inquiet. Nous sommes tous dans l’incertitude. Nous sommes dans le néant.»

Idriss Kefi se trouvait sur l’avenue Myrand, non loin de la mosquée, lorsqu’il a reçu les premières informations de la fusillade sur la page Facebook du CCIQ. Il s’est rapidement rendu sur les lieux où le périmètre de sécurité venait à peine d’être mis en place.

Ramzi Ibn Abdallah, arrivé en même temps que M. Kefi, a ajouté que «les gens avait peur et ne croyaient pas à ce qui se passait»

Dans la nuit du 18 au 19 juin 2016, une tête de porc emballée dans un paquet cadeau a été déposée à l’entrée du lieu de cette même mosquée.

Source: journaldequebec.com

 

 

Notifications

Source photo : ccb.ca

France: Le premier ministre canadien Justin Trudeau annoncé au Mémorial national de Vimy

Le premier ministre canadien Justin Trudeau se rendra en France du 8 au 10 avril 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »