C’est le résultat d’une enquête réalisée par le cabinet mondial d’études de marché GfK auprès de plus de 22 000 consommateurs âgés de 15 ans ou plus dans 17 pays pendant l’été 2016.

GfK  révèle aussi  que la Chine affiche le pourcentage le plus élevé de lecteurs quotidiens de livres quand les internautes des Pays-Bas et de Corée du Sud indiquent ne jamais lire de livres.

L’intégralité de cette enquête:

” GfK, cabinet mondial d’études de marché, publie son dernier rapport sur la lecture, mené dans 17 pays. Celui-ci révèle que 30 % de la population internaute mondiale lit des livres « tous les jours ou plusieurs fois par semaine ». La Chine arrive en tête avec un taux de 36 %, suivie de près par l’Espagne et le Royaume-Uni, à 32 %. Et si l’on considère les internautes lecteurs « au moins une fois par semaine », le total international s’élève à 59 %, la Chine nettement en tête (70 % de sa population), suivie de la Russie (59 %) et de l’Espagne (57 %).

Les foyers aisés lisent plus régulièrement des livres  

Plus du tiers (35 %) des personnes vivant en foyer à revenu élevé déclarent lire des livres « tous les jours ou plusieurs fois par semaine », contre un quart (24 %) pour les internautes issus d’un foyer à faible revenu. Ainsi, une personne sur dix parmi les foyers à faible revenu déclare ne « jamais » lire de livres, soit une proportion triple par rapport à un internaute de  foyer à revenu élevé (3 %).

Les femmes plus grandes lectrices que les hommes 

Dans l’ensemble, 32 % des femmes internautes indiquent lire des livres tous les jours ou plusieurs fois par semaine, contre 27 % des hommes. L’écart est le plus important aux Pays-Bas (30 % des femmes lectrices quotidiennes contre 14 % côté hommes) et en Espagne (40 % des femmes Vs 25 % des hommes), suivis du Canada (36 % des femmes Vs 23 % des hommes) et de l’Allemagne (31 % des femmes Vs 19 % des hommes).

Les Pays-Bas et la Corée du Sud, plus grande proportion dinternautes ne lisant jamais de livre

16% des populations internautes des Pays-Bas et de la Corée du Sud ne lisent jamais, soit +10points par rapport à la moyenne mondiale. En Corée du Sud, la proportion est équitablement répartie entre les sexes, tandis qu’aux Pays-Bas, 23 % des internautes hommes ne lisent jamais de livres, contre seulement 9 % des femmes. Au palmarès des non-lecteurs de livres, viennent ensuite la Belgique (14 %) puis le Canada, la France et le Japon (tous à 11 %).

Selon Mathias Giloth, collaborateur de GfK Entertainment : « La valeur de ces résultats pour l’industrie du livre est forte, surtout si l’on combine ces données déclaratives à l’analyse des ventes réelles et tendances issues de nos Panels distributeurs et consommateurs. Grâce à cette approche à plusieurs niveaux, nous aidons nos clients à affiner la segmentation de leur audience et à identifier le potentiel client, aux niveaux mondial et national. »

 

Source :Gfk

[ads1]

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here