Accueil >> Afrique >> Santé publique : Sept hôpitaux africains adoptent l’ intelligence artificielle SOPHiA

Santé publique : Sept hôpitaux africains adoptent l’ intelligence artificielle SOPHiA

Des formations médicales marocaines, sud-africaines et du Cameroun ont opté pour  l’ intelligence artificielle SOPHiA pour améliorer le diagnostic et les soins des patients sur le continent.

 © Marcien Essimi │ La Voix Des Décideurs – Le leader mondial de la médecine basée sur les données, Sophia Genetics, a dévoilé ce 24 mars 2017,  la liste des hôpitaux africains qui utilisent dès à présent SOPHiA, l’intelligence artificielle développée par l’entreprise, dans leurs examens médicaux afin de faire progresser la génomique clinique en Afrique.

En parcourant cette liste  rendue publique lors de la Réunion Annuelle du Collège Américain de Génétique et de Génomique Médicale (ACMG) à Lausanne en Suisse,  il ressort que  le Centre d’Oncologie Al Azhar , le Centre de Biologie de Riad le Laboratoire d’Analyses Médicales Les Oudayas, PharmaProcess à Casablanca  ImmCell à Rabat du  Maroc ; le Centre de Protéomique et Recherche Génomique de Cape Town, Afrique du Sud  et l’Hôpital du District de Bonassama à Douala, Cameroun , sont  les institutions médicales qui utilisent déjà SOPHiA en Afrique.

En devenant nouveaux utilisateurs de SOPHiA,   ces formations  viennent intégrer un vaste réseau constitué de 260 hôpitaux dans 46 pays. Cette communauté  partage des observations cliniques alimentant une base de connaissances biomédicales afin d’accélérer les diagnostics et les soins.

«  Ces hôpitaux africains ont adopté SOPHiA pour, quelle que soit leur expérience des tests génomiques, être rapidement en mesure d’analyser des données génomiques. Ceci afin d’identifier des mutations à l’origine de maladies dans le profil génomique de leurs patients et décider des soins les plus appropriés », lit-on dans un document arrivé  dans la rédaction de La Voix Des Décideurs.

Se voulant plus explicite au sujet de l’adoption de SOPHiA en Afrique, Jurgi Camblong, CEO et co-fondateur de Sophia Genetics a déclaré  ce jour : « Depuis le début de l’aventure Sophia Genetics, notre vision est de développer des solutions technologiques innovantes pour analyser le profil génomique des patients et ainsi offrir de meilleurs diagnostics et soins au plus grand nombre de patients, où qu’ils vivent. Aujourd’hui, je suis particulièrement fier que SOPHiA soit à l’origine d’un bond en avant dans la santé à travers le continent africain ».

Jurgi Camblong renchérit : « En rejoignant notre communauté, les hôpitaux africains font tomber les barrières technologiques qui empêchaient leurs patients de bénéficier du même standard de tests génomiques que ceux des meilleurs centres médicaux en Europe et aux Etats-Unis par exemple. C’est une magnifique histoire d’accessibilité, de démocratisation, et d’espoir ».

Notifications

Atiku Abubakar analyzes calls for restructuring of the Nigerian federation

Invited on 6 March 2017 to the annual conference of Professor Ademola Popoola, Faculty of …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »