Accueil >> Société >> Réligion >> New Delhi : Thaye Dorje, Sa Sainteté le Karmapa épouse une amie d’enfance

New Delhi : Thaye Dorje, Sa Sainteté le Karmapa épouse une amie d’enfance

S.S. le 17e Gyalwa Karmapa , leader de l’une des quatre écoles principales du bouddhisme tibétain, s’est marié lors d’une cérémonie privée.

Thaye Dorje, Sa Sainteté le 17e Gyalwa Karmapa , chef suprême de la lignée du bouddhisme tibétain fondée il y a 900 ans, annonce aujourd’hui qu’il s’est marié avec son amie d’enfance Rinchen Yangzom, lors d’une cérémonie privée qui s’est déroulée à Delhi, le 25 mars.

Dans une déclaration surprise à ses étudiants, le chef spirituel de 33 ans a affirmé qu’il poursuivra toutes ses activités en qualité de Karmapa, à l’exception des ordinations, dans la mesure où il n’est plus moine. Il a confié la responsabilité des ordinations à Son Éminence le 4e Jamgon Kongtrul Rinpoché, Karma Migyur Drakpa Senge.

Le Karmapa, qui signifie littéralement « celui qui accomplit l’activité des bouddhas », est le chef de la plus ancienne lignée de réincarnation du bouddhisme tibétain, précédant l’école Gelugpa du dalaï-lama de plus de 200 ans.

Le Karmapa a déclaré : « J’ai le sentiment puissant, au fond de mon cœur, que ma décision de me marier aura un impact positif, non seulement pour moi, mais aussi pour la lignée… Quelque chose de beau, quelque chose de bénéfique émergera, pour chacun d’entre nous… »

Official portrait of Thaye Dorje, His Holiness the 17th Gyalwa Karmapa. Photo / Thule Jug

« Pour ceux qui suivent le chemin d’une vie de moine ordonné, nous devons encourager et respecter cela. Dans cette 17e incarnation, à la fois pour l’avenir de la lignée et pour réaliser le souhait de mes parents, j’ai choisi une voie différente. Dans le même temps, mon engagement à protéger et préserver l’organe monastique et la lignée demeure primordial dans ma vie, et dans mon rôle de Karmapa. » 

Thaye Dorje n’est pas le premier Karmapa à se marier. Khakyab Dorje, le 15e Karmapa, était marié et père de trois enfants, dont deux d’entre eux ont été reconnus « tulkus » principaux ou maîtres réincarnés dans la lignée Karma Kagyu.

Karmapa et Rinchen Yangzom, un nom tibétain signifiant « Précieuse prospérité rassemblée », se connaissent depuis plus de 19 ans et partagent ce que le Karmapa décrit comme « un lien spirituel spécial ».

Rinchen Yangzom, 36 ans, est née à Thimphou, au Bhoutan. Elle a neuf frères et sœurs. Elle a étudié en Inde et en Europe.

Le 19 janvier 2017, le Karmapa a fait sa demande en mariage selon les traditions tibétaines. Selon le souhait du père du Karmapa, Son Éminence Mipham Rinpoché, le mariage a eu lieu le 25 mars en présence des membres de la famille proche. Le Karmapa et Rinchen Yangzom effectueront leur première apparition publique commune en décembre 2017 aux Kagyu Monlam à Bodhgaya, le lieu où Bouddha a atteint l’éveil.

Source : Kamarpa

Notifications

Cameroun : Violents Affrontements entre Baba Ahmadou Danpullo et les agriculteurs d’Oku

Ces affrontements ont été déclenchés le 14 mars 2017 lorsque les agriculteurs de l’arrondissement d’Oku, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »