De 2014 à mai 2017, le Ministère des Mines , de l’Industrie et du Développement Technologique a procédé à la signature de 137 conventions d’investissement d’une valeur globale de  près de 2380 milliards de F CFA garantissant la création d’emplois directs estimés à 49.913 au profit des citoyens camerounais.

En effet, la cérémonie de signature des conventions d’investissement qui a eu lieu le 31 mai dernier dans la salle de conférence dudit département ministériel à Yaoundé, a donné de constater que le Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique est, en n’en point douter, un pôle névralgique, une concentration d’atouts pour ce qui est du développement économique de notre pays en général, pour ce qui est de la création d’emplois en particulier.

Très peu de camerounais peuvent avoir le soupçon de cette réalité qui est pourtant visible  depuis des lustres mais qui, au départ, semble n’avoir pas exploité tout son potentiel. Aujourd’hui, ce département ministériel que dirige Ernest GBWABOUBOU depuis le 02 octobre 2015, fait connaitre davantage qu’il est réellement au centre du développement économique de notre pays car, une économie viable doit profiter aux citoyens à travers entre autres indices la réduction du chômage, véritable gangrène de notre époque.

La cérémonie susmentionnée a vu la signature de huit conventions d’investissement, éligibles au régime des incitations. Lesdites conventions représentent un volume global d’investissement de près de 50 milliards de Francs CFA.

D’après le maitre des lieux, ces huit conventions s’ajoutent à beaucoup d’autres signées pendant les trois années dernières.

C’est ainsi que depuis l’année 2014 (soit quelques avnt son entrée au sein du gouvernement) et  selon le MINMIDT, le gouvernement a eu à signer, sous l’accompagnement de l’Agence de Promotion des Investissements et de l’Agence des Petites et Moyennes Entreprises (APME),  un total de 123 conventions d’investissement avec le secteur privé pour un volume global d’ investissement porté à environ 2330 milliards F CFA, et susceptibles de créer un nombre d’ emplois estimé à 49.913 au profit des citoyens camerounais.

Il est à noter que l’investissement privé fait partie des appuis surs pour le redécollage de l’économie pour les pouvoirs publics, c’est dans cette optique qu’il y a eu le vote des lois en vue d’assainir et organiser ce secteur, notamment la loi n° 2013/004 du 18 avril 2013 qui fixe les incitations à l’investissement privé en république du Cameroun. C’est donc dire que le MINMIDT est résolument à l’œuvre dans le vaste chantier vers l’atteinte de l’émergence fixée à l’horizon 2035.

Par ailleurs, dans son propos qui a précédé la signature desdites conventions, le Ministre s’est montré soucieux d’aller au-delà de cet impressionnant nombre de conventions et des estimations y afférentes en termes de bénéfices a-t-il dit. Il souhaite vivement les voir  matérialisées en investissements et emplois effectifs selon l’esprit de la loi sus- mentionnée pour, dit-il, « booster notre économie, créer de la valeur ajoutée, assurer le bien-être de nos populations… ».

En invitant les « heureux bénéficiaires desdites conventions à maturer davantage leurs projets», interpellation a été faite à tous ceux qui interviennent dans la chaine de traitement des dossiers relatifs à ces conventions pour plus de diligence et de collaboration afin de faciliter l’aboutissement de ce processus et consolider le leadership du Cameroun en Afrique centrale.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here