La publication de plusieurs annonces sur les réseaux sociaux ainsi que le tollé provoqué en Arabie Saoudite concernant « la vente » de femmes de ménage d’origine marocaine va prendre une tournure judiciaire, le ministère de l’Intérieur annonçant l’ouverture d’une enquête.

 

 

D’après la presse locale citée par le site alyaoum24, les autorités saoudiennes viennent de prendre contact avec les personnes ayant publié des annonces sur internet en vue de céder leur femme de ménage. Beaucoup sur les réseaux sociaux ont assimilé ces pratiques à un marché d’esclaves.

Ainsi, il a été rappelé que ce type de pratiques, qui s’apparentent à « un marché noir » sont strictement interdites par le droit international et les lois de pays du Gofle.

Sur ces annonces publiées sur des sites et les réseaux sociaux, on présentait des femmes de ménage marocaines à céder en précisant leurs qualités et leurs défauts. On pouvait lire par exemple que l’une des femmes avait du « mal à s’occuper des enfants » et sur un autre on lui reproche d’avoir « réclamé un téléphone avec internet ».

 

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.