Après ses tournées africaines, dont celle mémorable de Ouagadougou, Emmanuel Macron est attendu au tournant concernant sa politique économique pour le continent. C’est dans ce contexte que le président français accorde son patronage à une rencontre économique dédiée aux diasporas africaines, le 22 juin 2018 au Palais des Congrès de Paris. Que faut-il attendre ?

 

 

 

C’est marqué au coin du sceau du président de la République française que le think thank  dénommé Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed) et présidé par Jean-Louis Guigou, entend rassembler au moins 2000 acteurs liés à la diaspora africaine en France et ailleurs en Europe. Avec des personnalités à l’image de Lionel Zinsou, l’ancien premier ministre béninois, cette rencontre se veut comme un trait d’union entre les Africains de l’étranger et le continent. Comme le disait le président français dans son discours de Ouaga, sorte de profession de foi économique, ce forum de l’Ipemed entend de toute évidence s’inscrire dans « une ère de développement, de croissance et d’opportunités nouvelles pour les Africains comme pour toutes celles et ceux qui voudront à leurs côtés mener cette aventure ».

In concreto, les organisateurs du forum de Paris tablent au moins  sur 1500 participants pour 50 exposants et 200 leaders décisionnaires comme Elie Ngamgueu, président du Club Efficience, Étienne Giros, président délégué du Conseil français des investisseurs en Afrique(Cian) ou encore Ally Coulibaly, ministre ivoirien chargé de la diaspora. En fait, selon les mêmes organisateurs, le forum est « dédié aux rencontres et au partage d’expériences entre membres des diasporas et décideurs économiques et politiques ». En une journée donc, les différentes parties prenantes se proposent de mettre en perspective les opportunités de partenariats d’affaires en direction de l’Afrique et des Africains, mais aussi des partenariats d’emplois et de créations d’entreprises à cheval sur les deux continents.

Un forum attendu

Au menu

Partage d’expériences, jeunesse et emploi, financement de projets et entreprenariat des petites et moyennes entreprises et industries (Pme/Pmi). Ce sont là autant de sujets annoncés au Palais de congrès de Paris fin juin 2018.  Cela doit se faire par des animations et des tables rondes qui rouleront par exemple sur des thématiques portées sur les «  initiatives pour faciliter l’implication de la Diaspora en Afrique  ». L’objectif étant d’évaluer les dispositifs d’accompagnement des membres de la Diaspora souhaitant  investir dans le développement de l’Afrique.

 

 

Un autre point consistera dans les outils de financement des projets tournés vers l’Afrique. La question est d’intérêt lorsqu’on sait que la Diaspora africaine a rapatrié, selon la Banque mondiale, près de 33 milliards de FCFA en 2016.Sur cet aspect, le fonds de financement des Pme africaine annoncé dans le discours de Ouaga trouvera peut-être des didascalies pour sa mise en musique.

Sujet incontournable, la technologie et la diaspora. Les questions sont d’ores et déjà connues, quelles innovations numériques et sociales accélèrent aujourd’hui l’engagement multiforme de la Diaspora? Comment susciter l’intérêt et la mobilisation des nouvelles générations européennes et africaines ?

Emmanuel Macron, (crédit) Elysée.fr

 

Le casting et le script du forum des diasporas africaines de Paris estampillé Macron, sont dignes d’intérêt autant que les attentes sont nombreuses. Il tarde certainement plus qu’à la Diaspora africaine d’en tirer le plus grand profit.

Pour l’occasion, un site internet a été mis à disposition : www.forumdesdiasporas.com

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.