Cameroun – Sénatoriales 2018 : Abrahams Enow Egbe passe son premier test à Elecam

Les indices forcent à parler du président du Conseil d’Elections Cameroon en termes laudatifs au lendemain de la toute première élection.

 

 

Sa position avait quelque peu inspiré de la frilosité au sein de l’opinion publique nationale. Surtout avec la palette d’échéances électorales prévues courant cette année. Abrahams Enow Egbe, nommé de fraîche date au poste de président du Conseil d’Elections Cameroon, vient pourtant de prendre du galon. Si d’aucuns avaient assimilé les sénatoriales du 25 mars 2018 comme un cadre test pour ce natif du Sud-ouest, la bonne tenue du scrutin est venue confirmer tout le bien que le chef de l’Etat pense de l’homme.

 

 

Sur ce registre, les chiffres parlent en sa faveur : 92% de taux de participation, avec à la clé, une mise en musique d’un travail fait en amont par le Conseil d’Elecam. Durant des mois, Enow Abrahams Egbe, Abdoulaye Babalé et leurs collaborateurs ont engagé des mécanismes de suivi et d’évaluation de toutes les opérations préélectorales.

Cela s’est notamment décliné en la confection et mise à jour des fichiers électoraux, la diligence dans l’acheminement du matériel électoral et le déploiement des équipes d’Elecam sur le terrain.

 

 

Sur la foi des échos de terrain, les indicateurs de la réussite du scrutin du 25 mars dernier mettent en avant le personnel d’Elecam. Selon celui-ci, cette performance est le résultat de multiples réunions préparatoires sous l’égide de Enow Abrahams Egbe. Pour l’essentiel, ce dernier a, depuis des mois, amorcé un travail de fourmi sur des aspects techniques.

Au registre de ceux-ci, l’ancien gouverneur a précisé les axes de priorités en vue d’éviter les retards et les coquilles sur les fichiers. Un peu comme le pêcheur s’occupe des marées, Enow Abrahams Egbe a mis les petits plats dans les grands en initiant des descentes sur les plateformes de fabrication du matériel électoral (bulletins notamment). Au finish, il en est résulté un accent porté sur certains enjeux, pour pouvoir conduire de manière optimale la toute première élection de cette année au Cameroun.
De quoi présager que pour les municipales et la présidentielle, Enow Abrahams Egbe tiendra le coup.

 

 

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.