Une Chinoise est revenue dans son village natal après plusieurs années d’absence car elle travaillait dans une autre localité. Cependant une fois chez elle, la femme a constaté qu’elle avait été déclarée «morte» par son mari qui voulait épouser une autre femme.

 

 

Lorsque le 18 mai Liu Guoqing est rentrée dans son village natal de Dazhou, dans la province du Sichuan, pour la première fois depuis des années, elle a découvert que son document d’enregistrement, ou hukou, avait été annulé, relate le South China Morning Post.

Pire encore, le poste de police local avait délivré un certificat de décès la concernant en février 2017, déclarant qu’elle était morte d’une maladie en 2015.

Pourtant, Liu a assuré qu’elle avait été en contact avec sa famille pendant son absence, travaillant dans la ville de Changsha dans la province du Hunan.

Elle soupçonnait toutefois que son mari soit à l’origine du faux certificat de décès parce qu’il voulait se remarier. Le couple était marié depuis 1995 et avait deux fils mais les époux vivaient séparément depuis 2006.

Le 20 mai, elle s’est rendue au poste de police locale où les policiers lui ont confirmé qu’elle était «morte».

«J’étais bel et bien là, pourquoi disaient-ils que j’étais déjà morte?», a déclaré la femme sous le choc.

 

 

Il s’est avéré que son mari Yu Ningguo et son père Liu Shangming avaient rédigé la demande de certificat de décès, et ensuite le document avait été signé par le chef du village. Le père de la Chinoise a toutefois nié avoir signé un tel document tandis que le chef du village a expliqué qu’il n’occupait ce poste que depuis deux ans et que, n’ayant jamais rencontré Liu, il a dû croire son mari.

Les villageois ont confirmé que Yu s’était remarié avec une autre femme dans un village voisin. Le poste de police local a confirmé que Liu a maintenant reçu un nouveau document d’enregistrement. La Chinoise ne sait pas si elle est toujours mariée, mais elle a dit qu’elle accepterait le divorce.

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.