Un nouveau projet de développement agricole, qui aidera 35 000 petits agriculteurs vulnérables à améliorer la production des aliments locaux et à réduire la dépendance à l’égard des importations, a été lancé le 19 juin à Moroni, capitale de l’Union des Comores.

 

 

Le projet, financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le gouvernement de l’Union des Comores, a été lancé lors d’un atelier de démarrage réunissant des participants venus des sites du projet, des fonctionnaires du gouvernement et le personnel du FIDA.  L’atelier a été ouvert par Moustadroine Abdou, vice-président chargé de l’agriculture de l’Union des Comores, et Ibrahima Bamba, Chargé du programme pays du FIDA aux Comores.

L’agriculture étant la source majeure d’emplois et de revenus pour les populations rurales des Comores, génère plus de 35% du PIB. Malgré cela, les impacts du changement climatique empêchent les agriculteurs d’augmenter leur production et de réduire la dépendance des importations coûteuses des alimentaires.

Le Projet d’appui à la productivité et à la résilience des exploitations agricoles familiales (PREFER) qui sera mis en cours dans 48 villages vise non seulement à accroître la production agricole et à renforcer la capacité des agriculteurs à faire face au changement climatique, mais aussi à augmenter leurs revenus et améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 

 

“Ce projet fait suite aux différents projets initiés par le gouvernement et ses partenaires en matière de développement de l’agriculture face aux aléas climatiques et ses impacts,” a déclaré Moustadroine Abdou. “Je suis persuadé que dans un court terme des résultats tangibles seront enregistrés pour la réduction des importations des produits vivriers, et la création d’emplois surtout des jeunes et l’amélioration des revenus des producteurs”.

PREFER vise à promouvoir le développement de la production des aliments locaux tels que les bananes, le manioc et les légumes pour le marché intérieur afin de générer des excédents. Ainsi, les  petits producteurs pourront les vendre  pour augmenter les revenus. Il renforcera également l’accès aux services financiers ruraux pour permettre aux petits agriculteurs d’investir dans des équipements et des infrastructures pour la production et la transformation, et résoudre les problèmes de qualité afin d’obtenir de meilleurs prix pour leurs produits.

 

 

PREFER est en ligne droite avec la stratégie du FIDA pour les petits États insulaires en développement, qui consiste à développer une agriculture familiale plus performante et plus intelligente sur le plan climatique, liée aux marchés et génératrice de revenus”, a déclaré Ibrahima Bamba. “Pour contribuer au succès de ce projet, un don du Fonds du programme d’adaptation de l’agriculture paysanne (ASAP) du FIDA financera la dimension environnementale et le renforcement des capacités pour aider les petits producteurs comoriens à faire face aux impacts du changement climatique”.

L’accord de financement pour le PFEFER a été signé en juillet 2017 par Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Said Ali Said Chayhane, Ministre des finances et du budget de l’Union des Comores.

 

 

Le coût total du projet s’élève à 10,6 millions d’USD, dont un prêt de 1,5 million USD et un don de 1,5 million d’USD du FIDA, plus 1,0 million d’USD du don ASAP du FIDA. Il sera cofinancé par l’Institut international d’agriculture tropicale (0,5 million d’USD), le gouvernement des Comores (0,5 million d’USD) et les bénéficiaires eux-mêmes (2,6 millions d’USD). Le déficit de financement de 3,0 millions d’USD sera couvert par le FIDA à travers un futur financement.

Depuis 1991, le FIDA a contribué à six projets et programmes de développement aux Comores pour un montant total de 42,9 millions d’USD, dont  23,1 millions d’USD sous forme d’investissements ayant directement bénéficié à 60 855 ménages ruraux.

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.