Réinsertion des migrants: L’OIM et l’UE au secours du Cameroun

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’Union Europėenne (UE) ont réitéré leur soutien au Cameroun le 5 juillet 2018 à l’occasion de la célébration marquant le premier anniversaire de l’initiative FFUE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants au Cameroun, projet lancé le 17 juin 2017.

 

 

Le Cameroun n’en fait pas assez pour limiter les mouvements migratoires clandestins vers l’extérieure. Nombreux sont ces camerounais jeunes pour la plupart, qui s’aventurent vers l’inconnu. Le chemin qui mène à l’eldorado n’étant pas des moins tortueux. Entre maladies, maltraitances, viols.

Tout y passe si l’on n’en vient pas à payer de sa vie. Les raisons évoquées pour justifier ces mouvements migratoires sont variées. Il en ressort globalement la quête des conditions de vie meilleures. Les statistiques de l’ OMI montrent clairement qu’au cours de l’année 2013, 16 000 africains ont perdu la vie en direction de l’Europe sans compter les 3.119 au cours de la seule année 2017.

Des chiffres assez évocateurs
Des statistiques toujours aussi alarmantes, mais qui ne semblent pas freiner l’élan de ces jeunes assoiffés de bien être. Jeunes, qui pointent un doigt accusateur sur le gouvernement qui n’ en fait pas assez pour les maintenir à l’intérieure du territoire national . Un positionnement qui prend tout son sens quand l’on voit l’intérêt et le déploiement autour des migrants une fois rapatriés au bercail.

Une mobilisation qui a atteint son paroxysme cette année avec le partenariat signé entre le Cameroun, l’OIM et l’Union Européenne. Une alliance qui dure depuis un an, entre ces organisations et le Cameroun et qui s’étend sur 25 autres pays africains. À ce jour, 2000 Camerounais ont pu bénéficier de ce programme de réintégration.

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.