Après la validation de sa candidature, Akere Muna pour la coalition de l’opposition face à Biya

C’est à quintessence du post  Facebook de Maitre Akere Muna c’est après la proclamation de  la validation de sa candidature par le Conseil Electoral  ce 07 août 2018.

 

 

« Au départ, j’avais déclaré mon intention d’être candidat. Maintenant, je le suis! J’ai à présent une double mission. La première est de dire aux camerounais que le changement qu’ils recherchent est désormais à leur portée. » a lancé Akere Muna aux Camerounais cet après-midi.

« Ce gouvernement sortant a toujours relégué le peuple à la dernière place. Il s’agissait d’un gouvernement du gouvernement et pour le gouvernement. Ils sont tellement aveugles qu’ils ne parviennent pas à évaluer le niveau élevé de misère et de souffrance du citoyen camerounais. Leur réveil sera catastrophique. »

Au sujet de la coalition de l’opposition camerounaise, très attendue, l’avocat international a été explicite  dans son message adressé aux autres candidats de l’Opposition. «  Nous devons nous asseoir et trouver un dénominateur commun », a-t-il déclaré avant d’ajouter : «  L’avenir de ce pays est plus important que n’importe lequel d’entre nous ou même nous tous réunis. Je reste convaincu que nous serons en mesure de donner la priorité au peuple camerounais. »

« Ce gouvernement sortant a toujours relégué le peuple à la dernière place. Il s’agissait d’un gouvernement du gouvernement et pour le gouvernement. Ils sont tellement aveugles qu’ils ne parviennent pas à évaluer le niveau élevé de misère et de souffrance du citoyen camerounais. Leur réveil sera catastrophique. » A conclu le candidat du Front Populaire pour le Développement qui  n’hésite pas de parle de ses principaux engagements axés sur  le développement, le social, le logement l’accès à l’eau potable  et l’énergie.

 

« La Nouvelle République s’emploiera à garantir l’accès au logement moderne à tous les Camerounais. Il en sera de même pour l’eau, l’électricité et l’assainissement qui seront des vertus cardinales dont la réalisation nécessitera de décentraliser la gestion des compagnies d’électricité et d’eau afin de donner aux régions un meilleur contrôle sur la gestion des équipements et services à la population » , retient-on de l’homme de la Nouvelle République.

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.