Un exploitant forestier indélicat et un journal d’investigations à la barre

Ce mardi, 07aout 2018, sieur Stéphane Muller,directeur général de la société forestière Fipcam basée à Mfou,dans la Mefou et Afamba , à une dizaine de kilomètres de Yaoundé ; est attendu     à la Cour d’Appel du Littoral à Douala, dans le cadre du procès qui l’oppose au journaliste d’investigations  et correspondant de la presse étrangère au Cameroun, Nestor Nga Etoga.

 

 

 

Le procès qui sera à sa troisième audience en appel. L’audience  de ce mardi à la Cour d’Appel du Littoral à Douala fait suite à un verdict du tribunal de première instance de Douala –Ndokoti,verdict rendu le 14 février 2017 en défaveur du journaliste qui,malgré des preuves (500 documents et une liste de huit témoins ) déposés au Tribunal, le juge avait tout de même prononcé le verdict   au profit du tout puissant exploitant forestier qui use et abuse des populations riveraines de Nkol-Nguet.

Non satisfait de ce verdict qui le condamnait à six mois d’emprisonnement avec sursis pendant rois et à payer près de 30 millions de F cfa à la société Fipcam et son DG,le journaliste avait immédiatement levé appel pour que justice soit dite au niveau de la Cour d’Appel.

Selon quelques indiscrétions, Nestor Nga Etoga avait, au cours de ses investigations, découvert que les responsables de la société Fipcam falsifiaient les « lettres voitures », abusaient des employés, traumatisaient les populations riveraines….

En rappel,Nestor travaille comme correspondant au Cameroun du journal français Le Point,correspondant du site tchadien alwihdainfo.com  et par ailleurs directeur de publication de l’hebdomadaire d’investigations Le Renard.

Nous y reviendrons.

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here