ENCADREMENT DE LIONS INDOMPTABLES : Clarence Seedorf, un coach capricio-coopérant et indomptable qui ne dure pas à la tête des sélections

Longtemps attendu par les Camerounais, le point de presse du président du COCAN Cameroun 2019 vient de mettre fin aux spéculations. Pierre Ismael Bidoung Kpwatt a dévoilé les noms du coach et de son adjoint samedi 04 août 2018.

 

 

C’est des noms bien connus du public et des acteurs du football Camerounais, en tant que gloires du football mondial. Le Néerlandais Clarence Seedorf déclaré sélectionneur national des lions indomptables du Cameroun samedi dernier a fait de beaux jours avec la sélection nationale de son pays.

Champion du Pays Bas en 1993, Champion d’Espagne en 1999 avec le Real Madrid, champion d’Italie en 2003, plusieurs Champion’s League Européennes… on en finira pas de lister d’aussitôt, à moins que l’on se concentra pour produire un livre y compris ses titres individuels. Son palmarès en tant que coach, n’est peut-être pas encore aussi étoffé que sa carrière de joueur. Mais, sa personnalité fait de son esprit ce qu’exprime même l’épithète contenu dans l’appellation de l’équipe qui aujourd’hui à ses trousses. Vous l’avez compris, il est « indomptable ».

 

C’est certainement l’une des principales raisons pour lesquelles Clarence Seedorf n’a jamais fait plus de 6 mois à la tête d’une équipe comme entraîneur à l’instar de celle des exigences de contrat. Toujours en perpétuelle quête de son autonomie décisionnelle même si on lui reconnait aussi un côté « capricio-coopérant », il sait claquer la porte lorsque ça ne va pas. Il veut toujours la pleine latitude de travailler en toute âme. En un mot, il est alors rupture d’avec le faux. D’ailleurs, ses luttes farouches contre le racisme en Europe en disent beaucoup. Comme son adjoint, ils aiment l’équité et le travail bien fait.

« Le professeur » aurait pu entraîner l’AC Milan pour longtemps, club dont il a tout donné en tant que joueur. Allez donc savoir les causes de son départ inopiné après 4 mois seulement.
Entre 2014 (janvier) et 2018, le Néerlandais a tenu 4 clubs et n’a jamais passé plus de 6 mois à la tête d’une équipe malgré de bons résultats. La sélection nationale du Cameroun vient donc s’ajouter comme 5e en l’espace de 4 ans. La question du journal est donc de savoir si le vœu camerounais se réalisera, celui de voir Seedorf supporter les autres capricieux que sont les acteurs autour des Lions.

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.