Présidentielles 2018 : Elecam fait le bilan des préparatifs à quelques heures du début de la campagne

 

Le Conseil Électoral  a tenu sa cinquième session de plein droit en vue de la Présidentielle du 7 octobre 2018. Enow Abrams Egbe s’est expliqué sur l’évaluation à mi-parcours des préparatifs du scrutin présidentiel d’octobre prochain. C’était en cette fin de matinée du mardi 18 septembre 2018.

 

© Joseph Ayangma ǀ La Voix Des Décideurs    – L’agenda était touffu, au total huit points partant du propos liminaire du Président du Conseil Électoral aux divers. Le menu de de la rencontre telle que définie par le Chairman, s’articulait autour de « l’évaluation à mi-parcours des préparatifs à la présidentielle qui ont été menée depuis la convocation du corps électorale, jusqu’à ce jour », dixit le Chairman.

A ce niveau, la tâche est énorme au regard des activités annoncées. Primo, on parle d’une évaluation autour de la distribution des cartes électorales, lorsqu’on sait qu’il y a quelques semaines,  ELECAM était à pied d’œuvre sur toutes les places publiques ; question de rétrocéder les cartes d’électeurs à leurs propriétaires et garantir un scrutin paisible le jour dit. Secundo, le chairman a annoncé dans les heures à venir une descente sur le terrain qui permettra de vérifier la disponibilité du matériel électoral.

 

Ledit matériel électoral, faut-il le rappeler, avait été déclaré parvenu à bon port et prêt à l’usage, même si des remous se sont faits au sujet des stylos qui, disaient certaines langues, n’écrivaient guerre. Il est donc aujourd’hui du droit de la Direction générale, de le remettre aux antennes. Aussi parlait-on des autres activités comme les préparatifs de l’état d’avancement des autres secteurs, comme la formation des scrutateurs « présidents des comités locaux des bureaux de votes », etc.

« Comme je l’ai dit dans mon discours, nous sommes prêts. Comme vous le savez, les élections sont programmées et nous sommes dans les délais ».

Par ailleurs, il est prévu de laisser les autres membres du conseil vivre la campagne, afin de donner les diligences nécessaires sur le terrain. En ce qui du cahier de charge, Enow Abrams a rassuré l’opinion : « comme je l’ai dit dans mon discours, nous sommes prêts. Comme vous le savez, les élections sont programmées et nous sommes dans les délais ». C’est dire que mieux que par le passé, ELECAM rassure et répond on peut le dire jusqu’ici aux attentes des électeurs camerounais non seulement, mais aussi à celles de la communauté internationale.

 

 

Au moment de clore ses propos à l’Hôtel Mont Fébé de Yaoundé, le chairman a salué la collaboration et le bon climat de travail qui règne entre le Conseil Electoral et la Direction Générale des Elections en ces termes après avoir interpelé  Eric Essousse, DG d’Elections Cameroon : «  la démarche conjointe du Conseil Electoral et de la Direction Générale des élections initiée il y a quelques mois, a su prendre son essor. L’enthousiasme et l’harmonie étant revenus au sein du personnel, nous pouvons dès à présent démontrer que le mouvement de simplification…. se poursuit résolument ». Ainsi, pouvaient s’achever les travaux cette fois à huis-clos.

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here