Cameroun » Santé: Lancement de deux projets d’une valeur 59.760.000 dollars

Présentés le 25 octobre 2018 à Yaoundé, ces projets visent l’amélioration du système de transfusion sanguine et de la santé maternelle, néonatale et infantile au Cameroun.

 

 

 

Grâce à l’appui des partenaires au développement, le gouvernement camerounais s’engage à garantir des soins sanitaires de qualité aux populations. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est en voie de doter le Cameroun d’un cadre institutionnel pour un système de transfusion sanguine effectif, d’un système de recrutement de donneurs de sang, des structures de transfusion sanguine opérationnelles et surtout bien équipées.

Un Centre National et 04 Centres Régionaux de Transfusion Sanguine seront mis en service. Il est question d’équiper 98 hôpitaux de districts. Ces formations sanitaires éparpillées dans les 10 régions abriteront des dépôts de sang. Ce projet est évalué à 32 millions de dollars.

C’est dans le cadre de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantino-juvénile, l’UNICEF et l’UNFPA ont décidé de débloquer une somme de 27.760.000 dollars au profit des autorités camerounaises. Le projet s’étend sur une période de 4 ans.

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) contribue à hauteur de 5.300.000 dollars. L’UNICEF doit renforcer les capacités des ressources humaines et institutionnelles, réaliser les travaux de génie civil, acquérir les médicaments et consommables médicaux, appuyer la gestion du projet, activer la mobilisation sociale communautaire et impulser la solidarité islamique.

L’UNFPA dont l’appui s’élève à 18.466.521 dollars doit assurer la formation des élèves sages-femmes et maïeuticiens,  la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, le renforcement des capacités du personnel, l’augmentation des capacités d’accueil dans les écoles de formation d’agents de santé, la fourniture du matériel roulant et s’occuper de l’approvisionnement en eau et électricité.

 La mortalité maternelle, néonatale et infantino-juvénile a été réduite de façon significative dans 35 districts de santé du Centre, de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord

– Docteur Phanuel Habimana, Représentant de l’OMS au Cameroun –

D’après le Docteur Phanuel Habimana, représentant de l’OMS au Cameroun, les fruits ont commencé à tomber avant le lancement officiel du projet. A ce titre, Dr Habimana a souligné que la mortalité maternelle, néonatale et infantino-juvénile a été réduite de façon significative dans 35 districts de santé du Centre, de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord.

D’après le ministre camerounais de la Santé publique, André Mama Fouda,  il s’agit non seulement de lutter contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile-juvénile; mais aussi de sauver la vie des milliers de Camerounais en mettant à leur disposition, du sang sécurisé. Mama Fouda souhaite que le Cameroun tire profit de ces deux projets.

 

 


 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.