Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa va en guerre contre la pauvreté et la modicité des salaires

L’idée maîtresse du discours d’investiture, du Président réélu de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, a tourné sur l’amélioration des conditions de vie de ses compatriotes sud-africains. Durant sa mandature, il promet de faire un travail énorme, colossal, gigantesque ayant pour cible de supprimer la souffrance atroce.

Plusieurs chefs états, ont pris part à la cérémonie d’investiture du président Cyril Ramaphosa, intervenue le samedi 25 mai 2018. Parmi les chefs des États africains présents, on trouve la présidente de l’Ethiopie Sahle-Work Zewde qui a été installée côte à côte avec le chef de l’État congolais Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi a qui dont elle a rendu visite récemment à Kinshasa. Le sénegal a été représenté par son président Macky Sall et, cela en est de même pour le Rwanda, l’Ouganda et la côte à côte, etc. Tous sont venus assister à la prestation de serment leur homologue, Cyril Ramaphosa.

Dans son discours, le Président sud-africain, s’engage à résoudre les problèmes vitaux qui sortiront son pays du gouffre de la pauvreté. Il s’emploie à conjuguer ses efforts à rendre son peuple hereux. Pour lui, c’est dans cette perspective que l’Afrique du Sud, occupera sa place prestigieuse qui lui revient dans le concert des nations.

Nous sommes conscients de la profondeur des défis auxquels nous devons faire face

“Malgré nos efforts les plus sérieux, beaucoup de Sud-Africains se couchent encore affamés, beaucoup succombent à des maladies qui peuvent être traitées, beaucoup
vivent dans des conditions de privation intolérables. Trop de gens ne travaillent pas
spécialement chez les jeunes. Récemment, notre peuple a vu certains de ceux en qui il avait placé sa confiance se soumettre à la tentation du pouvoir et de la richesse. Ils ont vu s’éroder certaines des institutions mêmes de notre démocratie et gaspiller des ressources. Les défis auxquels nous sommes confrontés sont réels. Mais ils ne sont pas insurmontables. Ils peuvent être résolus. Et nous allons les résoudre.”, a dit Cyril Ramaphosa.

Poursuit t-il : ” Déclarons notre détermination commune de mettre fin à la pauvreté en Afrique du Sud d’ici une génération. Déclarons que lorsque nous nous réunirons pour célébrer le cinquantième anniversaire de notre liberté, il ne restera plus personne sur ce pays incapable de subvenir à leurs besoins fondamentaux. Qu’il ne devrait y avoir aucun enfant qui a faim. Tous les enfants scolarisés seront capables de lire et toute personne qui souhaite travailler aura une possibilité raisonnable de trouver un emploi. En faisant cette déclaration audacieuse, nous sommes conscients de la profondeur des défis auxquels nous devons faire face.”.

Pour rappel, Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a été réélu sans surprise mercredi 22 mai 2019 dernier, par les députés après la victoire de son parti, le Congrès national africain (ANC), aux législatives du 8 mai.

Beni Kinkela

 

Pour toutes vos préoccupations : Couverture médiatique, partenariat, publicité, interview, publication d’articles sponsorisés, publication d’une opinion, droit de réponse, dénonciation… Contactez-nous : +237 676821111 –  lavoixdesdecideurs@gmail.com – 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici