Primes des Lions Indomptables : Jean Lambert Nang revient avec plus de précisions

Après une sortie sur Facebook qui est devenue virale sur la toile, l’ancien haut responsable de la Fecafoot apporte plus de clarifications à la suite d’un tôlée des critiques faites sur son opinion.

« UN PEU DE BON SENS…

Je vois partout des gens qui sortent leurs calculettes pour additionner les rentrées d’argent supposées des équipes nationales dans les caisses de la Fecafoot. N’étant pas de cette organisation et n’en ayant jamais partagé les modes de fonctionnement, je suis très aise de déclarer que nous gagnerions à garder raison lorsque nous voulons la traîner en justice.

Plusieurs de ceux qui conjuguent les chiffres en arrivent à établir des rentrées d’argent sans jamais nous dire combien coûte un voyage des Lions en classe Business aux Comores, les visas et les hôtels 4 étoiles compris, auxquels il faut additionner tous les autres déplacements des éliminatoires, la prise en charge des officiels de ces matches là, la prise en charge des joueurs convoqués en stage (billets d’avion business, hôtels à Yaoundé, stage préparatoire), et tout un ensemble de menues dépenses qui vont du pressing à l’achat des tenues d’apparat.

Chaque fois que les Lions sont appelés à jouer, cela coûte cher à la Fecafoot or ce ne sont pas toutes les compétitions qui rapportent de l’argent. Pour certaines il faut attendre deux années, quatre pour d’autres. Pour espérer rentrer quelque chose dans la cagnotte, il faut atteindre le dernier carré au moins. Ce que les mathématiciens ne disent pas, c’est qu’au-delà de ce que les institutions du football déclarent reverser des quotes-parts des sponsors, elles ont préalablement soustrait l’hébergement de la sélection et les dépenses de la délégation, le coût des cartons pris au cours de la compétition, les dettes diverses vis à vis des instances et même les conséquences des litiges internes(salaires impayés des entraineurs…)

« L’argent que gagne la Fecafoot n’est pas seulement destiné aux Lions même si c’est eux qui le rapportent. »

Il faut dire à ceux qui ne le savent pas que c’est tous les 3 mois que les Lions perçoivent la prime des différents sponsors et de l’équipementier. Ces primes sont bonifiées lorsqu’ils atteignent le plus haut palier de la compétition.

Doit-on verser des primes aux Lions ? Personne ne dit non. Mais pas les primes de qualification. C’est une invention des footballeurs camerounais pour se faire du beurre en prévision d’un échec éventuel qui les priverait des vraies primes réservées aux gagnants. Cette invention date de 1990. Dans le monde du football civilisé, les sélections négocient les primes non point match après match mais en se fixant un seuil à atteindre qui se situe généralement vers les demi finale.

L’argent que gagne la Fecafoot n’est pas seulement destiné aux Lions même si c’est eux qui le rapportent. Il y a le développement du football local, dans tous ses étages, les clubs à travers les subventions, les salaires de toutes les petites mains qui participent quotidiennement à faire tourner la maison, etc…

Doit on prendre tout ce qu’on a reçu en 4 ans pour le dépenser dans une seule compétition, sans tenir compte des échéances qui frappent déjà à la porte? Sortez à nouveau vos calculettes et arrêtez de tout transformer en débat politique, partisan ou tribal.

#ALLEZLESLIONS »

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici