Cameroun : Une pétition lancée contre l’appel au génocide de Patrice Nganang

La pétition contre l’appel au génocide de l’Américain d’origine camerounaise Patrice Nganang a été lancée le 05 juillet 2019 par le Professeur Antoinette Carole Grace Mbarga, éducatrice et activiste communautaire d’origine camerounaise installée aux Etats-Unis.

 

Intitulée : « Cher Professeur Patrice Nganang, le monde est contre vos appels au génocide au Cameroun »,  cette pétition contre l’appel au génocide  « entre les tribus Bamiléké et Bulu au Cameroun »,  en attente de 500 signataires, a déjà enregistré  plus de 200 signatures.

Je signe la pétition

Installée aux États-Unis, l’auteure de cette pétition exhorte  « tout citoyen du monde » à la signer. Pr Carole Grace Mbarga avance quelques raisons.  « En signant cette pétition, nous, citoyens du monde, voulons envoyer un message fort d’espoir et d’amour au peuple camerounais, alors que nous sommes solidaires des objectifs de leur communauté, qui est de préserver la paix et l’unité », souligne l’activiste camerounaise mal connue du grand public.

Non au cyberterrorisme !

“Nous renouvelons notre engagement de prendre position contre la cyberintimidation, le cyberterrorisme et la xénophobie.

Nous rejetons fermement les idées de génocides de masse et continuerons à œuvrer de concert pour trouver des solutions durables au règlement des conflits en ces temps difficiles”

« En signant cette pétition, nous, citoyens du monde, renouvelons notre engagement de prendre position contre la cyberintimidation, le cyberterrorisme et la xénophobie. Nous rejetons fermement les idées de génocides de masse et continuerons à œuvrer de concert pour trouver des solutions durables au règlement des conflits en ces temps difficiles. » Conclut l’humanitaire camerounaise Antoinette Carole  Grace Mbarga.

L’appel de l’humanitaire fait écho aux multiples plaintes déjà introduites auprès des juridictions internationales, contre l’auteur de cette invite au génocide.

 

Soutien de l’activiste

 Faut-il le souligner.  Le  Professeur Antoinette Carole  Grace Mbarga a félicité le corps médical camerounais en 2017 sans cacher son soutien.  « Dr. Etom, neurochirurgien à l’Hôpital Général de Douala a opéré mon petit frère de 14 ans vers la fin des années 90… DEUX FOIS pour ABCÈS AU CERVEAU. Jusqu’à présent, mon frère est le seul garçon africain à avoir survécu à une telle opération et il en ressort en bonne santé. Cette opération n’aurait jamais eu lieu si le ministre de la Santé avait affecté Dr. Etom dans un village qui n’a pas d’équipe technique pour qu’il puisse mettre en pratique les connaissances acquises pendant sa spécialisation », avait-elle  témoigné sur Facebook avant de renchérir : « Dr. BEyiha de l’Hôpital Général de Douala était l’anesthésiste pendant toutes les opérations au cerveau de mon frère. S’il avait été affecté dans un dispensaire, mon frère ne serait pas en vie… Je suis Antoinette Carole Grace Mbarga et je soutiens le corps médical camerounais.»

 

Je signe la pétition ici

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici