Tribune libre : Lettre explosive au Président Directeur Général de Hysacam, Michel Ngapanoun

L’activeur socio-politique Roger Essimi dénonce la marginalisation dont sont victimes certains contribuables camerounais à Yaoundé. Dans sa lettre ouverte qui date du 22 juillet 2019 adressée à Michel Ngapanoun et postée sur Facebook, il déplore l’enlèvement à tête chercheuse des ordures au quartier Odza par des agents de Hysacam qui a suspendu ses activités à Bamenda depuis Janvier 2019.

 

LETTRE OUVERTE AU PDG DE HYSACAM MONSIEUR MICHEL NGAPANOUN

 

Monsieur le Président Directeur Général, 

Ce n’est pas avec beaucoup de surprise que vous vous pencherez sur cette petite missive pour la lire, je suppose que vous en êtes même déjà habitué et que certainement pour vous le problème ne connaîtrait aucune solution humaine. 
Si depuis presque 40 ans beaucoup accusent le Président Paul Biya et son clan d’une gestion catastrophique du Kamerun, ce n’est pas seulement ni à lui ni à son ethnie que revient cette débrouillardise de gestion. Tous, vous qui avez eu une petite portion de décision, vous avez échoué avec lui, c’est ça le clan dont il est question.

Certains en arrivent aujourd’hui à trouver des circonstances atténuantes aux propos va-t-en-guerre d’un Nganang et autres, tellement l’exaspération est abyssale, et qu’il faut tout détruire pour recommencer à zéro; pour que vous passez dans l’oubli de l’histoire, est-ce vraiment la solution ? Certains anarchistes vous diront oui sans ambages. 

Jusqu’ici j’avais cru que le service d’enlèvement des ordures était un service public gratuit. Mais malheureusement c’est depuis quelques jours seulement que je viens de comprendre ce qui était passé pour moi une énigme depuis deux ans que je remarque ce manège. Comment pouvez-vous expliquer au citoyen lambda qui paye ses impôts que l’enlèvement des ordures à Odza lieu-dit Borne 10 se fait à tête chercheuse ? Comment lui expliquer que deux jours sur trois le grand camion Hysacam vienne uniquement devant un seul domicile enlever les ordures tout moteur et klaxons éteints pour ne pas alerter les ménages du quartier qui gardent leurs ordures tout un trimestre durant, pendant que le camion vide de Hysacam est dans leur quartier?

C’est ce matin à 7 heures que j’ai compris mes deux années d’incurie: quelques canettes de bières ,2 briques de vin rouge et un billet rouge. 
Voilà comment le pays est dirigé depuis 40 ans de corruption, le chauffeur ne dirige son camion que là où il est sûr de son pourboire. 

Monsieur le Président Directeur Général,  je ne vous demande pas de réguler les ordures dans ce quartier, mais de veiller à ce qu’il soit fait partout où vos agents sont affectés à cette tâche.

Je ne voudrais pas généraliser ce cas au risque de jeter de l’opprobre sur toute une entreprise dont je sais se débrouille avec les moyens du bord ; sauf si Monsieur le Pdg vous avouez que vous avez réduit vos collaborateurs à cette sorte de mendicité. 

Les dispositions que vous prendrez seront néanmoins acceptées de nous.

Humblement.”

Par Roger Essimi

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici