Cybercriminalité : Des pro-Kamto piratent la page officielle Facebook d’Elecam

L’alerte est lancée  dans la nuit du 23 juin au 24 juin 2020 par les responsables de la Division de Communication de l’institution en charge des élections au Cameroun.

Une publication fracassante vient d’être postée sur la page officielle Facebook d’ELECAM. Une photo sur laquelle se hisse le candidat malheureux à l’Election présidentielle du  7 octobre 2018,      Maurice Kamto et sur laquelle est affiché le message en langue anglaise : « THE TRUTH SHALL ALWAYS PREVAIL ITS JUST A MATTER OF TIME » pour dire que “la vérité finie toujours par triompher c’est juste une question de temps.

Cette cyber attaque dont la campagne de déstabilisation vise à plomber l’institution qui contribue à l’enracinement  de la démocratie dans le pays, a vite été détectée par les responsables de la Division de Communication. Cette dernière a sans tarder lancée une alerte aux environs de minuit en mobilisant tous ses collaborateurs pour signaler ce contenu inapproprié “fake news” et suscité l’attention des responsables de Facebook.

L’attaque ne s’est pas limitée à la publication du contenu inapproprié. Les hackers ont aussi transformé tous les administrateurs, les éditeurs en annonceurs de cette plateforme. Il n’y a pas lieu de s’interroger sur les auteurs de ce post au regard de la victoire clamée par les pro-Kamto aussitôt repris par ceux qui dénoncent cet acte.

On peut donc entrevoir des commentaires tels : « Waouh magnifique », « Maurice Kamto notre Président » ; ou encore « On ne peut pas cacher le soleil longtemps avec ses mains ». D’où cette conclusion : « Compte piraté par les faussaires du MRC ».

Ceux-ci qui véhiculent des messages de haine postélectorale sur la toile se sont attaqués à ELECAM. Leur dessein malsain au lieu de hausser, contribue malheureusement à noircir davantage l’image de cet homme politique déjà assombri par les manœuvres irresponsables qui ont institué le tribalisme et les messages de haine qui polluent la toile au quotidien.

Jusqu’ici, Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun garde silence. Doit-on penser à un silence complice au regard du tapage qu’entretiennent ses partisans et  les sympathisants de ce parti au tour de ce post ?

Selon les dernières informations, une réunion de crise  au sein de l’institution a connu la participation des responsables de sécurité et des experts de l’Antic.   Le Président du Conseil Electoral Enow Abrams Egbe s’est fendu le 24 juin 2020, plus de 15 heures de temps après, dans un communiqué rendu public hier. Communiqué dans lequel il condamne « fermement cet acte criminel très grave » commis le 23 juin 2020 à 22h 22m.

Le Président du Conseil Electoral  a tenu à informer  « le public que des dispositions ont d’ores et déjà été prises avec les instances compétentes pour une reprise en main de sa page Facebook », tout en précisant que  les auteurs de ce forfait de trop seront traqués, identifiés et mis hors d’état de nuire.

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici