Société immobilière du Cameroun : Vers la réforme de l’institution

► Les 25 et 26 août 2020, Célestine Ketcha Courtès, président du conseil d’administration de la SIC, accompagné des membres dudit Conseil et les administrateurs de la SIC a présidé à Yaoundé à la salle de réunion du premier étage de l’Immeuble Emergence, la 215e session du conseil d’administration de la (SIC).

 

Les Travaux du Conseil d’Administration de la Société Immobilière du Cameroun étaient présidés par Célestine Ketcha Courtès Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (MINDHU), PCA de la SIC. Parmi les résolutions fortes, la création de 3 comités respectivement en charge : des Affaires Administratives et Financières ; de l’Audit ; de la Stratégie, de la Relance, de la Production, de la Coopération et du Partenariat.

 

 

C’était une fois de plus l’occasion, pour l’équipe des administrateurs de la SIC, sous la conduite de Célestine Ketcha Courtès, de passer en revue tous les points inscrits à l’ordre du jour notamment, la gestion immobilière ; les affaires administratives et financières ; le suivi de l’exécution des projets 2020-2022, ainsi que le régime des marchés.

LIRE AUSSI Cameroun – Mafia à Nexttel : Comment Baba Danpullo veut chasser les Vietnamiens

Pendant deux jours d’intenses travaux, le Conseil d’administration a examiné de manière poussée des différents rapports déposés sur la table par les administrateurs de la SIC. Au terme de la session, 25 résolutions finales ont été arrêtées.

Parmi celles-ci, on peut citer entre autres la création de trois comités de prolongement de la surveillance de l’institution, à savoir le comité de gestion administrative et financière, le comité d’audit, et le comité opération, stratégie et coopération. Ce dernier permettra à la SIC d’avoir des ouvertures sur la recherche des partenaires financiers, sur le suivi du personnel, les reclassements, les avancements, les salaires, tout ceci adossés sur des bases juridiques et de justice sociale.

 

 

Consécutivement aux rapports d’activités de la Société Immobilière du Cameroun et du comité d’audit interne, pour le compte du 1er semestre 2020, il se dégage comme un impératif de réformer les textes organiques de la SIC, ainsi que son organigramme.

De même, la modification du statut du personnel, des rémunérations, allocations familiales, et avantages des dirigeants sociaux. Cela est rendu possible suite aux multiples réclamations du personnel.

© Marcien Essimi ► La Voix Des Décideurs  

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici