Cameroun : Gouvernement Dion Ngute et l’effet Achille Bassilekin III

► Depuis son arrivée à la tête de ce département ministériel, l’ancien fonctionnaire international œuvre pour imprimer sa marque, et les résultats parlent d’eux-mêmes.

 

 

Il n’y a qu’un secret pour marquer d’une pierre blanche son passage à la tête d’un ministère au Cameroun : c’est de faire du travail la pierre angulaire de sa gouvernance, mais aussi de libérer ses collaborateurs et autre personnel de la peur et du besoin pour qu’ils puissent développer leur potentiel. Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (Minpmessa), Dr Achille Bassilekin III, l’a bien compris, lui qui fait régner paix et harmonie dans la galaxie des personnes qui tournent autour de lui.

 

“Dans le secteur des PME et de l’Economie  Sociale, le bilan est plutôt positif avec des chiffres  Significatifs”,


Dr Achille Bassilekin III, Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (Minpmessa)


Toutes choses l’ayant permis de mettre en œuvre des dynamiques qui relèvent pour certains d’une révolution au Minpmessa. A la faveur de plusieurs initiatives, à l’exemple du Fonds-proto, ce membre du gouvernement développe des opportunités et stimule l’espoir pour qu’il rayonne sur toutes les populations et les jeunes particulièrement.

Mis en place depuis quelque temps, le Fonds-Proto est un outil  d’accompagnement des petites et moyennes entreprises. Ce Fonds lancé le 15 juin dernier, celui-ci ne sera effectif qu’après une campagne médiatique pour la sensibilisation et l’information des différentes cibles en particulier et du public en général, dans les 10 régions. Ensuite, il sera question d’un appel à projets qui devrait aboutir à la sélection des projets et un avis à manifestation d’intérêt. Un avis qui permettra la sélection et le recrutement des prestataires techniques devant aider les lauréats à réaliser les différents prototypes, en fonction de besoins de prototypage identifiés à l’issue de l’appel à projets.

 

 

A l’étape suivante, on passera alors à la contractualisation et à l’accompagnement proprement dit au prototypage. Puis sera organisé un atelier national de présentation des résultats de l’accompagnement des experts. « Cette cérémonie vise à présenter officiellement au gouvernement, à l’ensemble des acteurs de l’écosystème et au grand public, un bilan global de ce qui a été fait, après une évaluation qualitative et quantitative de toutes les étapes et composantes de cette première phase d’implémentation du Fonds-Proto », soutenait le ministre.

Bailleurs des fonds
A en croire certaines sources officielles, cet investissement qui s’étale sur trois ans est à concurrence de 3.235 milliards de FCFA. Les 20% de cette rondelette somme d’argent seront consacrés au fonctionnement et 80% à l’investissement (appuis aux bénéficiaires). « Le budget mis à disposition pour cette première année de test est de 50 millions de FCFA.

Ensuite, il faudra rechercher les ressources auprès de divers bailleurs de fonds pour passer à 1.185 milliards de FCFA en 2021, et à deux milliards de FCFA en 2022, afin d’accroître le nombre de bénéficiaires et l’impact du dispositif sur notre économie», selon Achille Bassilekin III. Au demeurant, des projets fleurissent et on note un foisonnement d’actions depuis Achille Bassilekin III a pris les rênes du Minpmessa.

 

 

 

Sans prétendre à l’exhaustivité, on peut citer : la signature d’une convention de collaboration entre l’Agence de promotion des Pme et diverses banques ; la recherche des solutions pour une continuité dans l’accompagnement des incubateurs, notamment dans l’apprentissage aux méthodes modernes de management.
En effet, ayant passé plus d’une quinzaine d’années au service du privé dans le cadre de ses fonctions internationales, ce membre du gouvernement a le profil idoine pour le département ministériel à sa charge. Celui-ci tirera, à coup sûr, grand parti de son expertise et de son expérience, à la faveur des recettes pratiquées sur le plan international autrefois en direction d’autres pays.

Des recettes qui lui permettent aujourd’hui de donner un coup d’accélérateur au fonctionnement de la Pépinière nationale pilote d’entreprises, en abrégé (Pnpe). Une structure qui a pour principales missions de développer l’emploi local ; aider à créer et à pérenniser les jeunes entreprises ; promouvoir l’esprit d’entreprise et aider les jeunes structures à croître harmonieusement etc.
L’ornière
A tout prendre, le changement survenu à la tête du Minpmessa est exemplaire de ce désir et de la vision du président de la République, M. Paul Biya, visant à sortir certains secteurs de l’économie nationale de l’ornière. C’est dans cette optique que le ministre Achille Bassilekin III a établi un programme de travail en sorte que tout ce qui est fait aujourd’hui pour le développement de l’artisanat, pour la promotion de l’économie sociale, les petites et moyennes entreprises, ne soit pas temporaire. Toute chose qui est illustré à merveille par l’esprit de travail inculqué par ce membre du gouvernement à ses collaborateurs.

© Marcien Essimi ► La Voix Des Décideurs

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici