Cameroun : La vérité rétablie après le «  scandale »  d’une famille à l’Hôpital Régional de Bertoua 

Certains adeptes d’incitation à la colère et de la désinformation ont posté une vidéo  sur la toile faisant état d’un patient de covid-19 décédé à l’hôpital régional de Bertoua  pour négligence. Le Docteur désiré Mintop livre aux populations la vérité cachée des détracteurs de cette formation sanitaire.

 

 

La Voix Des Décideurs  – L’on devrait faire très attention avec tout ce qui est en circulation  sur  réseaux sociaux. Aujourd’hui, la toile est inondée de fausses informations que les profanes considèrent comme des vérités établies. Or, pour qu’il y ait vérité, il faut une adéquation entre ce qui est et ce que l’on rapporte.  L’absence de ce lien étroit constitue ce que l’on appelle dans le langage littéraire, une distance narrative. C’est-à-dire le mensonge car,  celui qui rapporte les faits  s’est justement écarté de la vérité. En détruisant le lien étroit entre ce s’est passé et ce qu’il a raconté, il a désinformé l’opinion.

Lire aussi : Scandale: Ethiopian Airlines citée dans une affaire de traite et trafic des êtres humains

Cela dit, il nous a paru essentiel  voire indispensable d’aller à la rencontre du délégué en charge de la santé dans la région de l’Est pour s’enquérir de la situation qui a défraie la chronique à l’hôpital régional de Bertoua et donc la vidéo est en circulation sur les réseaux sociaux.

En effet, la vidéo en question présente  une femme décédée  par « négligence » du personnel de cet Hôpital de référence.  Ce qui du moins a causé un scandale  digne des  scènes de théâtre nigérien.  Tous les internautes ont pris cette vidéo pour argent comptant. Pourtant, ce n’était d’après certains patients de cet hôpital qu’une illusion. On dirait les esclaves  enchainés du mythe de la caverne  de philosophe  Platon.

 

 

Vérité sur les faits

Cette vidéo d’un amateur diffusé sur Facebook ne permet pas aux internautes de connaitre ce qui s’est réellement passé. Ils ne se contentent que des images dépourvus de toute l’histoire liée à ce qu’ils considèrent comme fait réel.

Après moult investigations et recoupement des faits, il apparait que la vidéo en question s’assimile à une volonté de nuisance à des fins déstabilisatrices du délégué régional de la santé à l’Est avec certains de ses collaborateurs. Dr Anicet Désiré Mintop fait savoir que, la dame supposée patiente  est arrivée à l’hôpital ayant déjà rendu l’âme : « Pour ce qui s’est passé à l’hôpital régional, il faut dire que c’est une dame qui est arrivée à l’hôpital déjà décédée. Elle était dans un véhicule. Le personnel de santé s’est rapproché et a compris que l’âme était déjà partie et immédiatement, le médecin de service a appelé l’équipe(…) Pendant que cette équipe  était en train de s’habiller  pour venir accueillir dignement cette dépouille et toute l’agitation que vous avez vue dans la vidéo  qui a circulé  a donc commence. Voilà ce qui s’est passé(…). L’équipe néanmoins s’est habillée malgré toute cette violence  et a dignement  traité et mise  à la morgue la dépouille  samedi dernier  à 15 heures. Elle a été inhumée tel que prescrit  dans la procédure ».

 

 

 Analyse des faits

Dans les Saintes Ecritures, Dieu n’a jamais travaillé avec plusieurs individus à la fois. Il utilisait l’un après l’autre. Ce que fait également l’administration camerounaise qui sait  regarder et valoriser les compétences des uns et des autres.  L’Eternel Dieu élève qui  il  veut et ceci au temps convenable.

Ce que les uns et les autres  ne veulent pas comprendre. Ils essayent de rendre le Dr Anicet Désiré Mintop  impopulaire  et ternir par la même occasion son image auprès du  ministre Malachie  Manaouda.  Ils visent à coup sûr son affectation disciplinaire ou le brisement de sa carrière.

C’est donc une grosse manipulation qui vise l’éjection du délégué  régional. Ils estiment à coup sûr que ce dernier se sucrerait des fonds du covid-19 et qu’il serait temps pour eux de provoquer sa chute.

Des personnes mal intentionnées de cette envergure, se comptent au bout des doigts au Cameroun. Il faudrait plus de lucidité au ministre Malachie Manaouda pour comprendre qu’il ne s’agit qu’une machination, d’une manipulation de la tutelle et de l’opinion publique.

 

 

 

Deuxième chose constatée est que cette agitation porte la marque d’une main invisible.  L’on peut le dire sans risque de se tromper que,  des individus tapis dans l’homme cherchent les voies et moyens pour détrôner le délégué régional den charge de la santé à l’Est. La preuve s’il en valait encore, ce sont  ces langues  qui se dénouent et évoquent la gestion des fonds du covid-19. Plusieurs aimeraient bien être à sa place pour s’empiffrer oubliant que c’est une affaire qui pourrait les envoyer en prison.  Dieu confond parfois certaines personnes pour les perdre.

Lire aussi : Le Nordiste à qui le Sud a tout donné prêche la paix entre les Tchadiens

L’on note de plus en plus un certain acharnement sur  le personnel sanitaire comme si  la pandémie dépend de lui pour être éradiquée à la minute.  Ce qui est sûr est que, tous ceux qui portent leur nom sur la liste du covid-19  déjà établie par Dieu,  partiront le moment venu quelle que soit la compétence de personnel sanitaire.

Que l’on cesse donc de s’en prendre à ces hommes et femmes qui sont au fou et au moulin nuit et jour pour la prise en charge de nos malades. Un médecin est dans l’obligation de soigner mais la guérison ne dépend pas de lui. Elle dépend de la causalité causante non causée.

 

Par Hervé  Abina

 

 

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici