Bertrand Pierre Soumbou Angoula dans la dynamique du nouveau visage de l’Enam

► Un milliard et demi de FCFA, c’est le montant qui sera déboursé pour la réhabilitation de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature. Un contrat a été signé dans ce sens, le 26 février 2020 entre le Directeur Général de cette institution et l’Etat du Cameroun.

 

 

L’Ecole Nationale et d’Administration et de Magistrature (Enam) est une institution qui forme la plupart des hauts cadres de l’administration publique camerounaise. Que ce soit au niveau des magistrats, administrateurs civils, greffiers et autres. Cette prestigieuse école fait l’objet d’admiration et de nombreuses convoitises tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Rien à envier à l’Ena de Paris où des étudiants sortis de Sorbonne ou de Toulouse.

Une institution de cette envergure devrait en principe refléter son image et surtout sa renommée. C’est la raison pour laquelle, le Directeur Général de L’Enam envisage donner à cette institution une autre physionomie. Une école New Look répondant aux standards internationaux, d’un centre de formation de référence dans la sous-région Afrique Centrale.

 

 

 

Le responsable de l’Enam reconnait lui-même que, l’institution soumise à son magistère est vieille. Les installations ne correspondent plus à la modernité. Or, le monde tout comme la technologie évolue à une vitesse exponentielle. Et les retardataires n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes.

Lire aussi : Bataille de chiffonniers A l’ IRAD : Deux protégés de Ferdinand Ngoh Ngoh en scène

Après moult négociations avec le ministère des Finances, la poule a fini par pondre un œuf ressemblant plutôt à celui d’un aigle. Au cours d’une réunion relative au contrat d’objectifs minimum tenue le 26 février 2020 et présidée par le Directeur Général Bertrand Pierre Soumbou Angoula, en présence de Martial Valery Zang, le président de la Commission Technique de réhabilitation, l’on apprendra que l’Etat du Cameroun représenté par le Ministère de Finances, le Ministère de l’Economie, de la Planification et l’Aménagement du Territoire, a décidé de dégager une enveloppe de 1, 6 milliards FCFA en faveur de l’Enam.

Ce pactole devra permettre la réalisation de plusieurs travaux et l’acquisition du matériel roulant. Il faudra préciser ici que ce contrat n’a qu’une durée d’un an et pourra subir des rééchelonnements en fonction des difficultés rencontrées sur le terrain. Pour plus de célérité, un comité de suivi Minepat-Minfi-Enam a été mis sur pied.

 

 

Priorités des projets
Pour éviter la navigation à vue, l’on a retenu un certain nombre de priorités pour l’exécution de ce contrat. L’amphithéâtre plein air deviendra totalement couvert, la réhabilitation des bâtiments administratifs et pédagogiques, la réhabilitation du grand amphi, du gymnase, la construction d’un bâtiment R+7 qui sera destiné à la section Common Law, l’acquisition du matériel roulant aux profits des élèves sont en chantier.

 

Lire aussi : Abus en série à l’IRAD : Le Directeur Général “traque”des délégués du personnel

Dans cette optique, deux bus d’une valeur de 110 millions FCFA seront achetés. Ce plan faut-il le rappeler rentre dans les procédures de réhabilitation des entreprises par l’Etat.

Rappelons que le Directeur général de l’Enam est animé du souci d’accroître la performance de son institution. Un toilettage sans complaisance s’avère nécessaire car dit-on, un esprit ainsi dans un corps sain.

© Eric Nganang ► La Voix Des Décideurs

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici