Journée de la fonction publique : Le Ministre Henri Eyebe Ayissi élevé  à la dignité de Grand officier  de l’Ordre de la valeur par le Chef de l’Etat

 

► Le Ministre des Domaines du cadastre et des affaires foncières a été élevé  à la dignité de Grand officier de l’ordre de la valeur par le Chef de l’Etat à Yaoundé. La distinction honorifique lui a été remise par le secrétaire général de la grande Chancellerie des ordres Nationaux  le 22 octobre 2020 à Yaoundé.

 

 

 

La Voix Des Décideurs  « J’ai l’honneur de vous faire connaitre que le Chef de l’Etat, Grand Chancelier des Ordres Nationaux  vient de décider de vous élever à la dignité de Grand Officier  de l’ordre de la Valeur  au titre de la fête nationale du 20 mai 2020 ». C’est la teneur du message adressé  au Ministre des Domaines du Cadastre et des Affaires Foncières par le Président de la République, Son Excellence Paul Biya. Le message porté par le Secrétaire général de la Grande Chancellerie des  Ordres Nationaux  a été porté à la connaissance du personnel de ce département ministériel  le 22 octobre 2020. Le ministre Henri Eyébé Ayissi  installait ainsi dans leurs nouvelles fonctions, les responsables récemment nommés   au sein du ministère dont il a la charge.

La distinction arrive au moment où le personnel du ministère  des Domaines du cadastre et des affaires foncières  est  distingué dans l’Excellence managériale et comportementale. Une initiative du ministre Henri Eyébé  Ayissi  qui  vise à booster la compétence et le sens du travail bien fait dans l’exercice de leurs fonctions.

 

 

 

Faits d’armes

L’élévation du ministre Henri Eyébé Ayissi à la dignité de grand officier  de l’ordre de la valeur par le Chef de l’Etat est une preuve par neuf que le digne fils du département de la Lékié  brille lui-même par le bon exemple. Ses faits d’armes sont visibles au niveau de la suprématie institutionnelle. Le Président de la République n’est pas resté insensible face à tout ce travail abattu par le « surhomme Nietzschéen » des services des domaines du cadastre et des affaires foncières. Si Dieu récompense tous ceux qui  lui sont fidèles, combien à plus forte raison le Chef de l’Etat qui, sait  si bien le faire avec tous ceux qui rendent de loyaux services à la nation camerounaise.

Une distinction n’est une  manne qui tombe du ciel, elle est le fruit des efforts voire d’un travail qui laisse une tache indélébile dans les consciences. Elle rentre dans le livre des chroniques ou des souvenirs des rois et constitue les annales de l’histoire.

En effet, c’est un vent de catharsis voire de paix de l’âme qui souffle  au Ministère des Domaines du Cadastre et des  Affaires  foncières  depuis la nomination  d’Henri Eyébé Ayissi. L’homme a su mettre un terme à la pression venant  de certaines personnalités qui par leur moyens, écrasent au quotidien les faibles en matière domaniale. Les problèmes de double immatriculation sont passés au scanner et la délivrance des titres fonciers se fait avec plus de transparence.

 

 

Les différents domaines sont  désormais mieux connus. Très surprenant de constater que celui qui n’a pas eu à flirter avec la faculté de droit, établisse un distinguo entre les domaines national, privé et public de l’Etat. Sans oublier celui des particuliers. Des notions qui jusque –là étaient aussi floues dans la tête des camerounais  que le mystère des ténèbres.

La rationalisation de la gestion du patrimoine et des domaines de l’Etat, le ministre Henri Eyébé Ayissi  convoque  la clairvoyance. Il en est du cas de la vallée du Ntem qui fait l’actualité.

Un de ses proches collaborateurs laisse entendre que le ministre  des Domaines a engagé   des pourparlers avec  sa hiérarchie et une réponse favorable  apportée aux populations: «   c’est  l’homme de tous les recours et de toutes les sollicitations de l’heure  en matière foncières, domaniales et cadastrale qui  gère avec tact tous les dossiers qui lui sont soumis dans son domaine de compétence. Le cas de la vallée du Ntem est en étude et connaitra bientôt un terme. Que les populations gardent espoir car, le rôle de l’Etat, c’est aussi de protéger les populations et préserver leur patrimoine ».

Ce travail d’Hercule abattu ne saurait rester dans les oubliettes. Le Chef de l’Etat ne peut que l’encourager et le féliciter pour tous ces efforts qui rassurent et rétablissent la quiétude au  sein des couches sociales vulnérables  abusées  par certains établissements bancaires et personnes  de pouvoir.

 

© La Voix Des Décideurs ► Jean Baptiste Bidima

 

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici