Education: Le Meilleur Professeur africain 2019 en Sciences Politiques annoncé à l’Institut Supérieur de Technologie de Batschenga

Pr Joseph Vincent Ntuda Ebode, désigné Meilleur Professeur africain en Sciences Politiques en 2019 par l’Institut d’Etudes politiques de Paris, tiendra une leçon inaugurale à l’occasion de la rentrée académique 2020 / 2021 de l’Institut Supérieur de Technologie de Batschenga le 30 Octobre 2020, dans le département de la Lékié, région du Centre du pays.

 

 

La rentrée académique 2020 / 2021 à l’Institut Supérieur de Technologie de Batschenga se tient ce vendredi 30 octobre 2020. L’occasion est donnée à cette localité du département de la Lékié de vivre l’un de ses moments phares. Et bien plus, il est question de marquer son appartenance au gotha des localités dotées d’une institution universitaire. C’est donc avec faste et solennité que vont se tenir les festivités relatives à cette rentrée académique.

La principale attraction, lors de cette cérémonie de rentrée académique, est une éminence grise en Sciences politiques et Stratégies. Le professeur Vincent Ntuda Ebode, puisqu’il s’agit de lui, est le principal orateur de cette circonstance. Le meilleur professeur africain en Sciences Politiques, pour le compte de l’année 2019, portera la voix sur une question de société dont l’actualité est for retentissante.

Une question de décentralisation

La décentralisation est le principal sujet qui va retenir l’attention, au cours de cette cérémonie de rentrée solennelle à l’ISTB. La thématique de la décentralisation qui a pignon sur rue, fera l’objet de l’intervention du Professeur Vincent Ntuda Ebode. Par conséquent, c’est à travers une leçon inaugurale qu’il portera son discours épistémologique intitulé : « LE CAMEROUN DE LA DECENTRALISATION : OPPORTUNITE ET DEFIS ».

 

 

Outre le Professeur Ntuda Ebode, deux autres orateurs donneront chacun une conférence sur la question de la décentralisation. Le premier, Sa Majesté Essoa Etoga Gabriel Sylvain, Chef Supérieur de 2ème degré de Batschenga, portera la voix de l’autorité traditionnelle et des populations à la base.

 

Le gardien de la tradition, dans sa posture d’Opérateur économique et de Coordonnateur Afrique Centrale du Conseil Panafricain des Autorités Traditionnelles et Coutumières (CPATC) exposera sur : « Les attentes des populations et des opérateurs économiques locaux vis-à-vis de la décentralisation ».

 

 

Quant au second orateur, le Dr Mvogo Bernard, Président de la commission des finances et Conseiller municipal de la commune d’Obala, il portera la voix des collectivités territoriales décentralisées.

L’ancien Directeur Général des établissements CEPI et Expert financier près des cours d’appels du Centre et du Littoral va témoigner de sa qualification de Diplômé en Banque et Finance de Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG) de Dakar. Son intervention portera sur : « Les ressources financières dans le projet de décentralisation au Cameroun ».

Grande ambition

L’Institut supérieur de technologie de Batschenga à travers cet invité très spécial, marque son ambition de grandeur dans la formation de l’élite camerounaise.  Une formation qui se veut  de qualité supérieure pour ce qui est des métiers de la décentralisation. Ce d’autant plus que le Cameroun est irrémédiablement rentré dans la mise en application de la décentralisation.

 

Eric Martial NDJOMO E.

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici