Cameroun : Le gouvernement et le Gicam revisitent le champ d’actions des PME sous fond de Covid-19

0
1008

Cameroun : Le gouvernement et le Gicam revisitent le champ d’actions des PME sous fond de Covid-19

►Le Ministre camerounais des Petites et Moyennes entreprises de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA), Achille Bassilekin III et  le président du Groupement Inter-Patronal du Cameroun ( Gicam ), Célestin Tawamba, se sont entretenus le 09 novembre 2020 à Yaoundé  sur l’impact de la Covid-19 sur les PME du pays.

 

 

La Voix  Des Décideurs  – Les petites et moyennes entreprises au Cameroun ont pris un coup dur avec la  survenance de la pandémie à coronavirus. Les promoteurs accusent des pertes énormes qui suscitent des inquiétudes quant à  leur avenir. Les mêmes inquiétudes s’observent au niveau du taux de chômage que leur fermeture pourra orchestrer.

Le Ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA) est conscient des difficultés qui gangrènent à l’heure actuelle le fonctionnement de ces PME.  Le Ministre Achille Bassilekin III, a décidé de s’entretenir avec les instances faitières de l’économie camerounaise  de les écouter et d’apporter des solutions rapides à leurs problèmes. Si rien n’est fait en mode d’urgence, toutes ces structures qui renforcent  le tissu  économique du pays , connaitront une chute libre sans vitesse initiale.

C’est dans cette logique que le ministre des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie, Sociale et de l’Artisanat a accordé une audience au patron du Gicam. Les deux parties ont échangé sur l’environnement  d’action des PME. Occasion pour le Président du Gicam, Célestin Tawamba de faire part à la tutelle des difficultés jamais observées dans le monde des PME avant le covid-19. Les deux parties dans leurs projections,  ont envisagé des solutions  de survie des PME Camerounaises.

L’on se rappelle qu’une pareille rencontre  s’est déroulée  le 28 janvier 2020, le Ministre des Petites et Moyennes  Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat avait effectué une visite à Douala, capitale politique du Cameroun. Il avait rencontré les responsables du Gicam .

Le gouvernement avait pris l’engagement de soutenir les PME touchées par le Covid-19. Une des solutions reposait  sur la mise sur pied d’un Fonds Spécial  de Solidarité Nationale  dont les ressources s’élèvent à 180 milliards FCFA et les 19 mesures rendues  le 30 avril 2020 par le Chef du Gouvernement  chiffrées à hauteur de 114 milliards FCFA.

LIRE AUSSI : Cameroun : Le Salon de l’Entrepreneuriat Territorialisé et de l’Auto emploi est lancé dans la région de l’Ouest par le ministre Achille Bassilekin III

La part du lion revenant au soutien des PME vient consolider les efforts déjà entrepris par ce regroupement d’entreprises à travers son centre d’Excellence  des PME. Ce centre   est un puissant outil d’accompagnement des petites et moyennes entreprises.

Le responsable du Gicam, Célestin Tawamba  n’a pas manqué de présenter à son hôte le livre blanc de l’Economie camerounaise. L’ouvrage en question est sous-titré «  L’impératif industriel au Cameroun ».  Ce chef d’œuvre  véritable boussole, a été également présenté au Premier Ministre Joseph Dion Nguté le 19 octobre 2020.

 

 

L’impératif

L’économie du monde est à genoux face au Covid-19.  Dans son évolution persistante due à l’absence de vaccin et de médicaments adaptés, aucun secteur d’activités n’est à l’abri de ses ravages. Il est donc question pour le gouvernement camerounais d’œuvrer d’arrache-pied pour maintenir les PME en vie. Ce secteur aussi névralgique et important pour l’essor économique du pays, emploie plusieurs jeunes.

Il faut le reconnaitre, le gouvernement dans ses efforts de lutte contre le chômage, ne saurait employer tous les jeunes en quête d’emploi. Les secteurs des PME est donc pour les pouvoirs publics, une bouffée d’oxygène, un palliatif à ce problème qui s’apparente à un serpent de mer.

Le ministre Achille Bassilekin III qui tient le gouvernail veille au grain. Des rencontres avec  toutes les instances faitières de l’économie camerounaise sont organisées de façon récurrente pour être au parfum de l’actualité des PME dans ce contexte dominée par la pandémie à coronavirus. La tutelle fait savoir que, le secteur des PME doit rester debout quoi qu’il advienne. La vie économique du pays en dépend.

 

©La Voix  Des Décideurs  ►Jean Baptiste Bidima

Source photos : MINPMEESA

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici