La conférence annuelle des services centraux, déconcentrés et organismes sous tutelle du Ministère des Mines , de l’Industrie et du Développement Technologique s’est tenue le 08 février 2021 à Yaoundé. Occasion pour le ministre Gabriel Dodo Ndoke, chef de ce département ministériel de lancer un appel à une plus grande collaboration entre l’administration centrale et les services déconcentrés.

Aucune structure, aucune administration ne saurait prétendre accomplir ses missions en balayant d’un revers de la main une collaboration franche et fluide entre ses services. Fonctionner ainsi serait creuser sa propre tombe au regard des césures qui finiront par par bloquer le fonctionnement de tout l’appareil. Risques d’obésité ou de paralysie de la structure ou de l’institution en place.

Le ministre des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique veut voir son département ministériel atteindre ses objectifs et les missions qui lui sont assignées dans le cadre de la réalisation de son Plan Directeur d’industrialisation. Pour lui,les responsables de l’administration centrale et la périphérie doivent garder en tête qu’ils travaillent tous pour le rayonnement du ministère appelé à consolider le tissu économique national.

Si les conférences annuelles des administrations ont pour but de présenter les réalisations et les actions menées au cours de l’année écoulée et faire des projections pour celle qui débute, le ministère des Mines n’a pas échappé à ce rituel. Les travaux présidés par le ministre Gabriel Dodo Ndoke avaient comme  thème central : « Le positionnement du Ministère dans la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 ».

Une emphase a été mise sur le positionnement de ce département ministériel dans la politique d’import-substitution actée dans la loi des finances 2021.

En 2021, il sera question pour ce département ministériel « de consolider, de nous inscrire dans le contexte de la politique actuelle qui est celle de  favoriser la production locale et la transformation des produits locaux

Les travaux en visioconférence à cause des mesures barrières liées au covid-19, ont permis aussi d’évaluer les performances du ministère, de présenter les obstacles qui entravent les missions des différents services sur le terrain et proposer des solutions adaptées aux problèmes soulevés ; et ceci après avoir fait l’état des lieux de toutes les structures du ministère des Mines.

En 2021, il sera question pour ce département ministériel « de consolider, de nous inscrire dans le contexte de la politique actuelle qui est celle de  favoriser la production locale et la transformation des produits locaux », a conclu ainsi le Ministre Gabriel Dodo Ndoke.

 

Jean Baptiste Bidima

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici