Accueil >> Dernière Infos >> Cameroun – Projets d’infrastructures : Les entreprises désormais payées au gré des performances dans l’exécution des travaux

Cameroun – Projets d’infrastructures : Les entreprises désormais payées au gré des performances dans l’exécution des travaux

La résolution drastique a été prise par le Ministre camerounais des Travaux Publics Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, à l’ouverture de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés qui s’est tenue au sein de son institution du 18 au 19 janvier 2017.

© Eric Martial Ndjomo E. l La Voix Des Décideurs – Un coup d’œil péremptoire dans le secteur des travaux publics au Cameroun, permet de percevoir qu’un profond malaise y a longtemps fait son lit. La complaisance voire la corruption à ciel ouvert en ce qui concerne l’exécution des projets d’infrastructures routières était légion. La qualité de la réalisation des infrastructures ne pouvait donc qu’en pâtir.

Les travaux de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du Ministère des Travaux publics qui se sont ouvert ce mercredi 18 janvier 2017 à l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics (ENSTP), sous le thème « Construction, réhabilitation et entretien des infrastructures : stratégies d’amélioration des performances », permet de recadrer les choses, par le truchement du décret 2014/3863/Pm du 21 novembre 2014, portant organisation de la maîtrise d’œuvre technique dans la réalisation des projets d’infrastructures qui stipule en son article 5 que « la maîtrise d’œuvre techniques des projets d’infrastructures est assurée par le Ministère en charge des travaux publics en sa qualité d’ingénieur de l’Etat et responsable de la supervision et du contrôle technique de la construction , de la maintenance et de l’entretien des infrastructures et des bâtiments publics ».

Photo de famille

C’est donc en qualité d’ingénieur de l’Etat, de superviseur et contrôleur technique des projets d’infrastructures, spécialement ceux routiers, que Nganou Djoumessi, le Ministre des Travaux Publics qu’accompagnait pour la circonstance son homologue Abba Sadou, des Marchés Publics, lors de l’ouverture de la conférence annuelle de son département ministériel, vient de frapper du poing sur la table. Il indique la ferme volonté de son ministère à mettre fin à la tolérance dans les manquements des entreprises bénéficiant des concessions de construction et d’entretien des voies du réseau routier national.

Le Ministre des Travaux Publics martèle que les entreprises œuvrant dans la construction ou la réhabilitation des routes au Cameroun, ne seront plus payées en fonction du coût total du marché, mais en fonction du respect des activités qui sont convenues dans leurs cahiers de charge.

Un cahier de charge qui, si besoin est de le rappeler, tiendra plus que jamais compte de la durabilité marquée de l’état du réseau routier national. L’amélioration des travaux devient dès lors, une condition sine qua non pour ces entreprises qui du point de vue des usagers de la voie publique, avait pris des libertés à travers le bâclage dans l’exécution desdits travaux. L’on pourrait ainsi tabler sur une praticabilité du réseau routier, en toute saison, comme voulu par l’ingénieur du gouvernement.

Avant le discours du MINTP,  le Directeur  Général des Travaux d’Infrastructures (DGTI) du Ministère des Travaux publics, Guy Daniel ABOUNA ZOA a présenté le bilan des réalisations de l’année 2016 et les écueils à une mise en œuvre optimale des projets du MINTP. Au cours de cette présentation,  on retenu que 310,2 km de nouvelles routes principales ont été bitumées avec l’achèvement des projets tels la route Djoum-Mintom; la route Foumban-  Manki ; les travaux d’aménagement de l’accès Est  de la ville de Douala; la route  Bachuo- Akagbe-Mamfe-Ekok etl’axe routier Zoetele-Nkolyob. Par ailleurs,  83 km de routes secondaires ont été construites dans le cadre du bitumage des routes à trafic modéré. Dans cet ordre, nous pouvons citer le bitumage des routes suivantes : Mengong (inter N2)-Nkolbityé-vers Nselang phase1 ; Nkolanga’a (Groupe Scolaire SFIDA-Nkolbikogo-Lada 2-Lada 1- Nkoabang (Inter N10) et bretelles 10ème arrêt ; Melong-Bangem, phase 1 ; Inter N4 (Echangeur Bandjoun)-Marché Baham- Bangou Ville et bretelles- Marché Baham-Baham -Chefferie-Baham ville ; Banekane-Babou-Myamga-Bassamba.

A Propos De Admin I La Voix Des Décideurs

La Voix Des Décideurs est magazine Panafricain d'Investigations, d'Analyses et d'Informations en texte et multimédia sur l'actualité africaine et internationale. *CONTACTEZ-NOUS Pour toutes vos préoccupations : Informations, couverture médiatique, publireportage, interview, diffusion, lettre ouverte, droit de réponse, publicité, partenariat, critique, dénonciation ou suggestions contactez-nous aux : +237 242 685 205 / 693 522 550 /676 821 111 E-mail: lavoixdesdecideurs.com ou redaction@lavoixdesdecideurs.biz

Notifications

Cameroun : Stanley Enow et Dynastie Le Tigre annoncés pour un grand Concert gratuit pour la Paix dans le monde

Les  deux icônes de la musique camerounaise qui invitent leurs fans à célébrer les idéaux …

Laisser un commentaire

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :