Dr Pelonomi Venson-Moito , Ministre des Affaires Etrangères de la République du Botswana, candidate à la Présidence de la Commission de l’Union Africaine  s’engage à mettre en œuvre des fortes réformes si elle est élue présidente. Elle met en évidence cinq points centraux sur lesquels elle compte insister auprès de la Commission de l’Union Africaine.

Dr Pelonomi Venson-Moitoi , ministre des Affaires étrangères de la République du Botswana et candidate à la présidence de l’Union africaine, a souligné aujourd’hui cinq grandes réformes qu’elle introduirait si elle était élue présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA). Elle a fait ces remarques avant l’élection de l’CUA qui devrait avoir lieu la semaine prochaine. Ces réformes comprennent:

  • Faire du rôle du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), le bras de développement de la Commission de l’Union africaine, plus marqué, distinct et mieux défini en fonction des rôles des différentes commissions. Il est tout aussi important de voir comment la consultation est améliorée sur les questions avec les États membres par le biais du CRP ;
  • Forger une plus grande intégration entre la CUA et les organismes régionaux pour assurer le partage régulier de l’information et la conduite des activités d’une manière plus efficace et plus rentable ;
  • Réintroduire des rapports d’activités lors de sommets annuels pour informer les membres sur le travail de la CUA sur la période précédant ce sommet ;
  • Assurer participation aux sommets régionaux et des visites de la CUA ;
  • Suivre la mise en œuvre du sommet de Kigali sur le financement pour accélérer le processus; et évaluer les autres mécanismes mis à la disposition de la Commission pour générer des revenus pour l’Union, y compris des discussions avec le secteur privé.

“En tant que président de la CUA, je m’engagerai à promouvoir des pratiques qui visent à renforcer la quête africaine du développement démocratique”

Selon Dr Venson-Moitoi, « L’Union africaine est particulièrement bien placée pour contribuer à jeter les bases de la réalisation du futur brillant de l’Afrique et atteindre les objectifs de Vision 2063. Ce n’est pas une tâche facile, cependant. Il faudra l’intendance et la détermination; l’énergie et la persévérance; l’activisme panafricain, l’orientation vers les actions et la diplomatie ainsi que la capacité de parvenir à un consensus ».

Dr Pelonomi Venson-Moitoi est actuellement la 8e ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Botswana. Ses domaines de spécialité sont la gestion de la fonction publique et l’analyse et conception des systèmes administratifs. Dr est passionné de travailler pour promouvoir le développement durable à travers le continent africain, en faisant avancer le peuple africain grâce à la collaboration avec les plus grands esprits et les capitaines des industries de l’Afrique.

« En tant que président de la CUA, je m’engagerai à promouvoir des pratiques qui visent à renforcer la quête africaine du développement démocratique. Je vais galvaniser le soutien de tous les États membres de la CUA pour assurer que, ensemble, nous défendons la gouvernance démocratique », a conclu Dr Venson-Moitoi.

[ads1]

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here