Cameroun : L’arrondissement d’Akwaya réclame la nomination de ses fils à des postes de responsabilité

L’arrondissement d’Akwaya veut voir ses fils nommés à des postes de responsabilité au Cameroun. C’est le souhait des populations dont la voix est portée par l’Honorable Martin Aka Tyoga qui se bat corps et âme pour le développement de cet arrondissement du département de la Manyu, région du Sud-Ouest.

 

 

La Voix Des Décideurs – L’arrondissement d’Akwaya est l’un des plus vastes du département de la Manyu dans le Sud-Ouest. Frontalier à la République Fédérale du Nigeria, les populations ici réclament la nomination de leurs fils à des postes de responsabilité dans le gouvernement et l’administration camerounaise. Crée en 1953, l’arrondissement d’Akwaya compte 99 villages avec 99 chefferies.

Et depuis sa création, jamais aucun de ses fils n’a occupé un véritable poste de responsabilité. Pas de ministre, pas de Directeur Général, pas de préfet encore moins de sous-préfet. Pourtant plusieurs enfants de cette partie du pays ont un potentiel, des capacités et profils d’emploi. Des compétences pour accomplir avec dévouement et efficacité, les missions qui pourront leurs être confiées. Ils sont capables de tenir les postes de responsabilité dans le gouvernement ou dans l’administration.

 

 

Ce ne sont pas les compétences qui manquent aux dignes fils et filles de l’arrondissement d’Akwaya.  La plupart disent ne pas savoir pourquoi après tant d’années d’indépendance, le Chef de l’État n’a jamais reçu sur sa table une proposition de nomination d’un seul jeune dans le gouvernement ou dans l’administration. Sont-ils des camerounais entière à part qui ne doivent rien bénéficier du régime du renouveau ? Sûrement pas.  Le Chef de l’État en bon père de famille, aurait déjà sûrement nommé un des leurs si et seulement si, une proposition lui aurait été faite dans ce sens.

L’année précédente, l’on a enregistré 200 candidats de l’arrondissement dans les différents concours d’entrée à la fonction publique. Plusieurs ont été passés l’écrit mais recalés à l’oral. S’étant rapproché de l’Honorable Martin Aka Tyoga, l’élu du peuple a laissé entendre qu’il aimerait lui aussi voir les fils de l’arrondissement d’Akwaya occuper des postes de responsabilité dans le gouvernement ou dans l’administration camerounaise : «  Nous avons besoin des élites, des personnalités qui peuvent conjuguer leurs efforts pour qu’ensemble, on sorte notre arrondissement du sous-développement. Le maire et moi avons commencé à œuvrer pour le désenclavement de la localité. Nous avons loué au Nigeria un engin pour faire la route ».

Si l’on rentre dans les annales de l’histoire, l’on se rend bien compte que c’est  en 2021 qu’une route  digne de ce nom leur a été offerte par le Chef de l’État. L’arrondissement d’Akwaya compte près de  190.000 habitants répartis dans 05 cantons. Ces populations broient du noir.

L’accès à l’énergie électrique est une autre paire de manche. La plupart bien que citoyens du Cameroun n’ont jamais vu le FCFA de leurs propres yeux.  Plus proche du Nigeria, c’est dans ce pays voisin, frère et ami du Cameroun qu’ils s’approvisionnent. Toutefois, ils n’ont jamais renié leur appartenance au Cameroun. Nous y reviendrons.

 

By La Voix Des Décideurs – Jean Baptiste Bidima

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici